A did l'Aïo

Bienvenue !

Sur ce blog, je vous parlerai de l'évolution de nos travaux, tant intérieurs qu'extérieurs, au 28 rue de Vesle à Somme-Vesle (Marne). A l'occasion, je vous ferai également partager quelques "tranches de vie"...

N'hésitez pas à laisser vos commentaires, ce sont eux qui m'encouragent à poursuivre.

Vous pouvez également vous inscrire gratuitement pour être averti(e) de la publication de nouveaux posts en entrant votre email dans la case "Newsletter", à droite.

Je vous souhaite une agréable visite et vous dis à très bientôt "A did l'Aïo" !

Elise

Elise dec 2015

Posté par lilou752 à 17:29 - Commentaires [3] - Permalien [#]


07 mai 2017

Eclosions

C'est officiel, le printemps est désormais bien installé.

Sur les blogs, les posts refleurissent, colorant la Toile de crocus, jacinthes et autres tulipes.

Je viens aujourd'hui apporter ma pierre à cet édifice numérico-végétal.

Et si je me suis faite discrète sur ce blog, ne croyez pas que je n'ai pas arpenté assidûment les allées du jardin pour prendre de multiples photos au cours des semaines qui viennent de s'écouler !

Elles sont là, à attendre, sagement rangées dans leurs dossiers datés, que je trouve un peu de temps pour rédiger des billets, hélas rétro-datés.

Aujourd'hui, je vous poste quelques nouvelles fraîches, et j'alimente mon dossier "tulipes" (colonne de droite) mais dans les jours à venir vous pourrez découvrir ce qui s'est passé quelques jours/semaines en arrière. Prêtez donc attention aux dates des publications quand vous les lirez, et pour n'en manquer aucune, un conseil : abonnez-vous (c'est gratuit !) pour être prévenu(e) quand un nouveau post est publié ici. ça vous évitera de manquer ceux qui pourraient se cacher quelques mois en arrière au milieu de billets déjà lus. ;-)

Passées ces quelques précisions, venons-en au fait : l'actualité A did'l'Aïo.

En ce moment, ce sont les ancolies qui se révèlent les unes après les autres.

Hier, l'aquilegia Winky double white a fait sa première apparition.

ancolie winky double whiteEt si les fleurs de la camomille marocaine (alias anacyclus) sont sorties aussi, avec ce temps gris elles restent fermées, nous permettant d'admirer le revers rose qui les distingue de simples pâquerettes, auxquelles elles ressemblent beaucoup.

anacyclus pyrethrum depressusL'heuchère côté rue, dont je ne connais pas le nom car elle était là avant nous, n'est pas encore étouffée par les jeunes pousses qui l'entourent et en profite pour pavaner dans sa robe aux multiples tons :

heuchere devant cote rue

Tant qu'on est dans les jeux de couleurs, on a aussi d'autres feuillages qui font leurs intéressants :

Celui, marqué de blanc, du lamier doré (alias Lamiastrum galeobdolon Florentinum pour les intimes),

lamium florentinumcelui, panaché de jaune, du sedum alboroseum mediovariegatum,

sedum alboroseum mediovariegatumet celui de la renouée Purple Fantasy, côté Nord,

Persicaria Purple Fantasyqui refait des feuilles après l'hiver, mais celles-ci me paraissent plus arrondies, moins pointues que les précédentes.

Cette année, je découvre les geums (benoîtes) que je ne connaissais pas. J'ai ainsi accueilli au jardin

Cosmopolitan, abricotée,

geum cosmopolitanet  Karlskaer, d'un orange plus vif.

Geum coccineum KarlskaerNon loin de cette dernière, au niveau du bassin de feu-la gloriette un cornifle nageant vient d'être installé, avec l'espoir qu'il suffise à diminuer la quantité d'algues dans l'eau.

bassin a la mise en place du cornifleSur le massif de la souche, les plantes mystères achetées chez Aldi se révèlent être...

Du gazon d'Espagne !

gazon d espagne d aldiEnfin, il me semble bien... Qu'en pensez-vous ?

En parlant de gazon, je viens de découvrir dans une de mes bouteilles de semis que des pousses que je chouchoutais depuis quelques semaines espérant des digitales pêche ne sont en fait que de vulgaires trèfles ! Snif...

A propos de pousses... Celles de salade apportées par Alain ont pris place au potager.

Protégées du minet fouisseur et autres dangers par des cloches, d'autant plus qu'elles sont toutes petites.

minis plants de salades apportes par alain installesJ'espère qu'elles reprendront quand même !

Vous ne me croyez pas quand je vous dis que Malo est une menace pour les petits plants ?

Regardez, même sous cloches il essaie de les attaquer !

malo chasse la saladeEnfin, ça, c'est quand il n'est pas occupé à tirer sur ce que je viens de planter, à se fourrer dans les trous tout juste creusés ou à se rouler dans la terre fraîchement tamisée !

roule rouleTout ça pour le plaisir de repasser 3h à se laver consciencieusement derrière...

Malgré la pluie, la pivoine du massif du prunus commence à s'ouvrir,

ouverture d une pivoineet les sceaux de Salomon devant côté rue s'épanouissent, un peu plus tardivement que ceux sur le massif Côté Sud, déjà presque fanés.

sceaux de salomonEn parlant de fanaison...

Celle de la tulipe Flaming Purissima du massif Jasmina nous a réservé une surprise graphique :

tulipe flaming purissima graphiqueCette tulipe ne dure vraiment pas longtemps, et supporte mal la pluie. :-/

D'autres viennent tout juste de faire leur apparition, je ne peux donc encore pas me prononcer sur ce point les concernant.
Il s'agit de

Brown Sugar sur le massif de la souche (une seule est sortie pour le moment !)

tulipe brown sugarHatsuzakura, à l'emplacement de la pétasite (idem)

Tulipe Hatsuzakura a l ouvertureet Menton Exotic, plus rose que je ne l'imaginais...

tulipe menton exoticMême les plus saumonées de la série rosissent rapidement.

Je vous laisse pour aujourd'hui... Je ne voudrais pas vous empêcher d'aller élire notre future président(e) !

Posté par lilou752 à 11:01 - Commentaires [1] - Permalien [#]

09 mars 2017

Ce n'est plus qu'une question de jours

Pendant que Sylvain prépare son trail du mois d'avril à Sainte Ménéhould,

coureursous le regard intrigué de Pépita ("mais après quoi court-il donc ?"),

pepita dvt le fumierau jardin ce sont de nouvelles floraisons qui se préparent.

Celle du forsythia rose par exemple,ou encore celles des narcisses devant la maison et du pieris dans le Haricot de Bruyère.

Photos (floues !!!) à l'appui :

bientot en fleursIl y en a même qui sont déjà là, comme cette primevère violette sur le Triangle qui attendait que je vérifie sa couleur avant d'être déplacée vers son emplacement définitif.

primevere violetteVu sa teinte, ce sera sur le massif du Prunus.

Les rhubarbes mises par Sylvain sur le potager en attendant que leur future place soient dispo reprennent rapidement de la vigueur,

rhubarbes qui poussenttout comme les choux qui se sont finalement bien remis à pousser avec le radoucissement (oui, les mauvaises herbes aussi).

chouxLes fruitiers, eux, entament leur débourrement, chacun à sa façon. 

fruitiers au debourrementD'ailleurs sur ces photos, une des branches appartient à un lilas. Saurez-vous deviner laquelle ?

A part ça, en faisant mon petit tour d'inspection des troupes le matin, je commence à voir (avec les bourgeons qui pointent de plus en plus) qui a survécu à l'hiver et qui non. Je crois que mon agave de Parry fait hélas partie de la seconde catégorie, un coup de gel un peu trop fort lui aura été fatal, elle est toute gelatineuse.

Ah, et puis je vous ai pas dit, mais pendant que Monsieur était parti courir, j'en ai profité pour tailler les arbustes qui attendaient encore leur tour. C'est vite fait, vu qu'ils sont encore tout petits... Les voilà prêts à repartir sur de bonnes bases, désormais !

Posté par lilou752 à 16:18 - Commentaires [2] - Permalien [#]

05 mars 2017

Y'a pas l'feu !

On aurait pu imaginer Sylvain me dire cela, tant nous avons mis de temps à faire notre premier feu dans la cheminée. J'ai quand même craqué pour la maison en partie parce qu'elle en avait une ! Plus d'un an que j'attends ça avec impatience ! Mais ça y est, les premières flammes ont embrasé hier soir  les bûches préparées par Sylvain pour l'occasion.

premier feuBon, c'est vrai, il faut reconnaître que contrairement à chez mes parents où je n'ai aucune crainte, là le foyer est fort ouvert... et le renfoncement très peu profond. Il va peut-être falloir envisager des aménagements si l'on veut pouvoir en profiter sans risque. A suivre... Plus tard. Y'a pas l'feu ! ;-)

Celui qui met le feu au jardin par contre, c'est le jasmin d'hiver.

Enfin, une petite flamèche plutôt, car il n'a pour l'instant qu'une fleur d'ouverte hihi !

jasmin d hiverSur les massifs multicolore et du prunus, des iris reticulata plantés récemment sont déjà sortis.

Mais à ras de terre !

sur le massif multicolore et du prunusAlors soit ils étaient pressés (plantés tardivement, je peux le comprendre), et sitôt qu'ils ont vu le jour ils se sont ouverts, soit je les ai plantés trop profonds. On verra l'an prochain, car dans le premier cas je pense que cette fois ils prendront le temps de faire une tige d'abord pour se dresser un peu plus haut, et dans le second... Ben ils refleuriront aussi bas que cette année ! :-D

Il y a un peu de couleur aussi Côté Nord, avec une deuxième hellebore (dont j'ignore hélas le nom) qui fleurit, plus foncé que la précédente, d'un joli aubergine, et avec des pétales en double rang.

hellebore prune du cote nordNote à moi-même : pour en profiter, planter les hellebores plus surélevées, parce que là il faut se mettre à genoux et les regarder par en-dessous pour vraiment pouvoir les admirer. Mais j'en imagine bien quelques-unes le long des murets de la descente du garage, comme ça on passerait plus bas qu'elles et on les verrait bien...

Ou alors... Il faut être un chat ! Eux qui pourraient en profiter à loisir s'en fichent complétement, et préfèrent au contraire prendre de la hauteur.

Comme Pépita sur les montants de la chatterie (qui deviendra probablement un jour poulailler)

pepita sur la chatterieou Malo qui dépasse de l'armoire de la terrasse...

minet ds la cabaneAmusante, non, cette cabane à queue ?

cabane a queueMais que peuvent-ils bien se raconter, ces ennemis inséparables ?

conversation felineIls sont toujours fourrés dans les pattes l'un de l'autre alors qu'ils passent leur temps à se chamailler, allez comprendre !

Posté par lilou752 à 11:55 - Commentaires [2] - Permalien [#]

02 mars 2017

C'est officiel !

ça y est, le printemps est bel et bien arrivé à Somme-Vesle.

Les crocus sortent de terre, d'un côté de la haie de rosiers les gros jaunes, et à l'autre bout les botaniques violets,

les crocus commencent a fleurirles primevères aussi, et d'ailleurs elles semblent avoir été attendues à la sortie par quelque gourmand, car déjà bien grignotées,

primeveres primeuret les bergenias rosissent.

bergenia roseCe matin, en allant faire un petit tour dans le jardin, encouragée par un beau soleil, pour voir si ma rose de Noël Wilgenbroek Double pink était enfin ouverte

(ce qui est le cas, même si elle n'a pas tout à fait la couleur attendue),

hellebore Wilgenbroek Double pink en theoriej'ai eu une jolie surprise,

car ces adorables petits iris (reticulata ?) eux, je ne les avais pas vus venir !

iris probablement reticulataLes angéliques sont bien reparties, dans le potager,

angeliqueset les oiseaux se réjouissent de voir la glace du petit bassin enfin fondue.

oiseaux au bord du bassinQuant à moi, j'ai bien hâte de voir la couleur revenir au jardin, et tous ces bulbes qui pointent un peu partout révéler leurs trésors !

Posté par lilou752 à 12:22 - Commentaires [3] - Permalien [#]


13 février 2017

Ça (re)commence !

Allez, un petit post avant de me remettre au boulot, histoire de relancer l'élan rédactionnel pour finir mon article à rendre pour ce soir pour Passion Scrapbooking.
Avec l'espoir de peut-être m'offrir une journée "off" demain pour enfin planter mes bulbes de tulipes et compagnie.

Il est plus que temps, de petites pousses (tulipes ? narcisses ?) pointent déjà le nez hors du sol ! :-o

Les bulbes de printemps sortent de terreEntre ça, les chants d'oiseaux plein de trémolos et les bourgeons des arbustes qui se voient de plus en plus, le printemps est définitivement annoncé pour bientôt.

Dans le potager où Sylvain l'a parquée quand on a dû la décaler pour qu'elle ne se retrouve pas chez le voisin au lieu de sur notre Triangle,

la rhubarbe développe déjà de nouvelles feuilles.

la rhubarbe se reveilleMême les chats, qui n'en ont que très moyennement le droit, réclament plus souvent pour sortir.

Et je ne vous raconte pas les courses-poursuites endiablées qui s'ensuivent !

malo au galopÇa va tellement vite que pas moyen de prendre une photo correcte !

Après ça, un petit tour au bar s'impose, et tant pis si ça signifie lécher la glace...

oblige de lecher la glaceIl est beau, hein, mon p'tit lynx ?

Comment ça, vous n'êtes pas convaincu(e) ?

Mais qui diable peut résister à ces beaux yeux ?

chat fidelePas moi, en tous cas, et je suis bien contente quand je travaille d'avoir mes minous avec moi.

Même si parfois ce n'est pas au top niveau confort... (Ce que le fait d'avoir un écran de secours installé sur un meuble posé debout à côté du canapé n'arrange pas !)

installation quotidienneCe qui est dommage, c'est que quand je suis occupée dans la scraproom ils y font un petit tour mais en général ne restent pas.

Elle commence (!) à être bien rangée pourtant, regardez :

bout de scraproom rangeCe côté-là, du moins... ;-p

Le meuble que j'ai bricolé pour mes tampons encreurs est presque terminé, mais il manque encore quelques étagères... Je vous montrerai ça bientôt !

En attendant, je m'y remets pour ne pas travailler encore jusqu'à minuit passé.

Bonne fin de journée (venteuse) à tous !

Posté par lilou752 à 16:12 - Commentaires [2] - Permalien [#]

11 février 2017

Poudre blanche

Pour vous être agréable, mesdames, je vais poster en alternance des articles hivernaux et estivaux.
Ainsi, je continuerai à mettre doucement mon blog à jour pour combler le vide entre l'été et l'hiver, et vous vous pourrez lire malgré tout des nouvelles "fraîches". ;-)

Bien fraîches d'ailleurs aujourd'hui, puisque voyant la couverture blanche qui poudrait légèrement le jardin ce matin, je n'ai pu résister à l'envie d'aller faire un petit tour d'inspection dehors avant de déjeuner (vous imaginez donc en quelle tenue !).

bambous enneigesComme on est samedi et que les chats ont le droit de sortir un peu le week-end (le matin de préférence, quand il y a moins de circulation car les gens dorment encore), j'ai laissé les bestiaux passer la porte en même temps que moi.

Et tout le temps que j'étais dehors, j'ai senti comme une présence derrière moi. Il faut dire que quand je suis dans le jardin, Malo n'est jamais loin !

malo me suitIl m'a donc accompagnée pendant que j'allais voir comment se portaient mes p'tites boutures de rosiers.

boutures sous la neigeNe les ayant pas protégées pendant les "grands froids" j'ai un peu peur pour elles, mais bon, il y a de mini bourgeons sur certaines, donc tout n'est peut-être pas perdu...

D'ailleurs, le printemps n'est probablement plus très loin, car les rosiers et certains arbustes se réveillent déjà de leur torpeur hivernale, pointant de-ci de-là de timides amorces de bourgeons.

les rosiers se reveillentMinou m'a aussi suivie sur le Triangle pendant que j'allais voir de plus près ce qui rougeoyait au milieu de l'étendue triste et grise des plantes endormies.

C'était les fleurs de l'hamamélis Diane !

hamamelis dianeEncore un peu, j'aurais loupé sa floraison !

Pas d'odeur, hélas. Mais c'est peut-être parce qu'elles étaient recouvertes de neige. Ou alors seules les jaunes sont parfumées ?

Quant aux hellebores pour le moment elles me déçoivent un peu, car seules les blanches fleurissent.

hellebore sous la neigeMême si elles virent au rose en fanant, j'aurais aimé que celles que j'ai achetées pour être des colorées ou piquetées se montrent aussi.

Enfin, il paraît qu'il leur faut du temps pour s'installer, alors on verra dans quelques années...

Je vous laisse pour la partie hivernale du jour sur cette photo du jardin dans la brume avec les euphorbes toujours vaillantes malgré la neige (contrairement à la gloriette qui brille par son absence),

euphorbe sous la neigeet vous donne rendez-vous avec quelques photos plus colorées très vite, sur un post estival, pour ne pas oublier que la belle saison reviendra.

Posté par lilou752 à 10:52 - Commentaires [2] - Permalien [#]

28 janvier 2017

La crème de la crème

Pas de jardin ici aujourd'hui.

Juste le partage de quelques expériences culinaires... Ou pas !

A votre avis, laquelle de ces crèmes se mange ?

cette creme ne se mange pascette creme se mangeRéponse : la seconde seulement. Il s'agit de ma glace banane-choco-beurre de cacahuète faite en quelques secondes au mixer, trop miam !

Les photos du dessus représente un ratage réhabilité. Un (enfin, deux) savon dans lequel, pas habituée à travailler avec de la lessive de soude puisque j'utilise d'habitude de la soude en perles, j'avais mis beaucoup trop d'eau et qui n'aurait jamais durci. Il s'est donc vu refondre, avec quelques ajouts, et transformer en (presque 2kg de) crème de savon. Pour le corps pour ceux qui n'ont pas peur de devoir nettoyer la douche/baignoire super hydratée aussi après utilisation, pour les mains pour ceux qui préfèrent profiter de son action hydratante et assouplissante sans avoir trop de ménage à faire après.

Tout ça s'est bien sûr déroulé sous le contrôle de Mlle Pépita, perchée sur la chaudière jouxtant ma pièce à tambouilles pour superviser mes activités.

pepita sur la chaudiere

Posté par lilou752 à 11:43 - Commentaires [2] - Permalien [#]

24 janvier 2017

Vague blanche sur Somme-Vesle

Fin janvier, nous avons eu quelques jours bien froids dans la campagne marnaise.

Pour preuve, le bassin de devant était gelé sur plusieurs couches, et les bulles d'air piégées à l'intérieur sur différents niveaux lui donnaient une étrange allure.

bassin gele et ses bullesLes graminées de la colline ployaient sous le poids du givre

graminees avachiesqui donnait cependant fière allure aux plantes encore en place.

fleurs en filigranesLe nandina récemment débarqué a appris ce qu'était l'hiver ici

nandina cristallisetout comme le thuya (?) miniature donné par mes copains belges auquel les feuilles marginées de givre allaient particulièrement bien, alors qu'il faisait pencher la tête des miscanthus.

plantes geleesLes oiseaux, comme ce dodu rouge-gorge, profitent allégrement des boules de graisse disposées à leur intention.

rouge-gorge bouleLes fleurs de lierre, que butinaient encore les abeilles il y a quelques semaines (si, si !!!) sont elles aussi cristallisées.

fleurs de lierre glacees

Malgré tout, le printemps n'est pas loin, car déjà certains oiseaux chantent pour l'appeler...

Posté par lilou752 à 11:09 - Commentaires [3] - Permalien [#]

18 janvier 2017

ça caille !

Pour faire plaisir à ma maman, un petit post bien de saison...

Mais je ne désespère pas de combler mon retard entre juillet et maintenant sur ce blog, car j'ai déjà les photos prévues qui attendent sagement dans leurs dossiers, et la ferme intention de faire de lui le journal de bord dans l'évolution du jardin et de la maison. Donc préparez-vous à lire (ou pas, libre à vous !) des articles plus estivaux. Un peu de couleurs dans cette grisaille ne peut pas faire de mal, n'est-ce pas ?

En attendant de remonter le temps, je vous présente les nouveaux venus au jardin.

A cette époque, il ne s'agit pas de végétation.

Mais d'adorables bestioles décoratives

herisson en resinepour égayer un peu les parterres vides de fleurs en ce moment.

lapereauxQuoi que... J'ai quand même ramené de Reims il y a peu un Nandina domestica.

nandina domesticaComme le responsable de Déco du Jardin me l'a proposé à prix réduit quand je lui ai demandé s'il n'avait pas de spécimen plus petit et donc moins cher, je n'avais plus aucune raison de le laisser là-bas. Et c'est bien agréable de voir ses petites baies qui décore joliment le jardin pendant la saison froide !

Quant aux bestioles déjà ici, elles prennent plaisir à sortir de temps en temps

minets sur le toit de l armoire d exterieur(le week-end, car je me dis qu'il y a moins de circulation), même si vu les conditions climatiques elles ne restent pas longtemps dehors.

En effet, les poilus rentrent vite se mettre au chaud sur mes genoux,

allant même jusqu'à se mettre l'un sur l'autre pour profiter de la meilleure place !

une place pr deux

Posté par lilou752 à 14:44 - Commentaires [2] - Permalien [#]

13 janvier 2017

Amères constatations

Des dégâts causés par la mini-tempête passée par ici hier.

Notre fière gloriette n'est plus...
En tous cas, elle fait moins la fière maintenant. :-(

Dans sa chute, elle n'a rien trouvé de mieux que d'essayer de se raccrocher au petit abricotier planté à côté, qu'elle a à moitié déraciné.

pauvre glorietteElle est cassée à au moins 5 endroits, je ne sais pas comment on va pouvoir réparer ça.

Et pourtant, des piquets la maintenaient au sol ! Mais le vent trop fort les a arrachés sans scrupule.

Le banc du massif de la piscine lui, s'est retrouvé les quatre fers en l'air, complétement déshabillé !

banc deshabilleQuant au coin du petit bassin devant, il ressemble à un jeu de mikado géant.

Pépita, sortie avec moi faire l'état des lieux du jardin, peinait à trouver une ligne droite encore debout :

un vrai jeu de mikadoL'autre zigoto a vécu une drôle d'aventure ce matin. J'ai entendu un "craaac" puis vu filer une petite comète grise en direction de la maison. Le voyant, j'ai compris ce qui s'était passé : il avait dû tenter quelques pas sur la glace du bassin de la gloriette et s'apercevoir à ses dépends qu'il était un peu lourd pour ça... :-D

Pauvre chat ! Il n'avait plus qu'à se refaire une beauté.

plouf maloCela dit, ça ne l'a pas refroidi au point de rentrer, car contrairement à minette qui est rapidement revenue se mettre au chaud avec moi, minou a continué à vagabonder dehors quelques temps avant de rentrer manger à midi.

Posté par lilou752 à 11:32 - Commentaires [3] - Permalien [#]

01 janvier 2017

Petit résumé de la fin décembre

Comme beaucoup de blogs orientés jardin, celui-ci est un peu à l'abandon en hiver faute de choses à montrer...

Dans les pots, il n'y a plus guère que quelques félins égarés pour assurer le spectacle (et accessoirement, pousser sans gêne le tronc de ce pauvre anisodontea).

chat-potSauf quand il neige ou qu'il gèle et que les précipitations transforment le paysage !

On a alors droit à un défilé de végétaux cristallisés tous plus délicats les uns que les autres.

Ici, c'est la rose Léo Ferré, qui encore fleurie et en boutons il y a peu bien qu'un peu plus pâle que d'habitude se couvre d'une parure givrée

leo ferre completement givreLà des plantes qui brillaient tant dans le petit matin avec leurs beaux atours glacés que je n'ai pu résister à l'envie d'aller faire quelques photos avant de partir en Vendée pour le réveillon de la St Sylvestre, pendant que Sylvain finissait de charger la voiture.

plantes givrees tout en contrasteLà-bas aussi d'ailleurs, il faisait bien frais. Chez Julie (la soeur de Sylvain) et Arnaud (son compagnon), la maison semblait décorée non pour Noël mais pour Halloween, avec ces toiles d'arraignées saisies par les glaces, tout comme les baies du callicarpa et les graminées dont j'ignore le nom.

La dernière chose givrée sur la photo, c'est moi le soir du 31, hihi.

petit vrac de trucs givresCe petit séjour en famille venait clore une fin d'année bien chargée,

entre la préparation des cosmétiques maison que j'ai offerts pour Noël,

cosmetiques de noel 2016le réveillon en mini comité avec maman chez nous,

reveillon de noel 2016

et le 25 décembre passé à Saint-Quentin-les-marais chez ma tante Jocelyne en compagnie de Sylvain, des jumelles et de ma cousine,

qui avait d'ailleurs fait pour l'occasion de sympathiques entrées.

chez jocelynePour une fois, je pense qu'elle ne m'en voudra pas de la mettre en photo sur mon blog...

pingouines

Posté par lilou752 à 15:36 - Commentaires [2] - Permalien [#]

02 décembre 2016

Des roses qui viennent de loin

Et même de très loin puisque je les ai commandées en Serbie !!! Un peu bizarre certes, mais surtout très économique, même port inclus. C'était un coup de poker et jusqu'à la réception ce matin  j'ai craint de m'être faite avoir, mais non, les rosiers sont arrivés, superbes et en bon état, je dirais même plus beaux que ceux qui proviennent de France ou d'Allemagne de mes précédentes commandes.

des roses qui viennent de loinOuf ! :-) Il n'y a plus qu'à planter tout ça (leurs trous les attendent déjà) et à attendre le printemps pour découvrir -entre-autres- mes David Austin à 2 ou 3€. ;-p

Sinon, à part cette bonne nouvelle (pour moi surtout), je n'ai pas grand-chose à vous raconter...

A part peut-être les nouvelles aventures de Malo.

Qui, de sortie occasionnelle, s'est lancé dans le terrain vague à la poursuite d'une perdrix (optimiste, le zozo !)

minet en chasseet une fois rentré a décidé de poursuivre les bêtises à la maison, en pataugeant allégrement dans sa fontaine à eau.

pataugeurAspergeant tant et si bien les alentours que nous avons été contraints de la débrancher.
C'était pourtant pour le bien de nos minous, pour les encourager à boire plus, de la bonne eau fraîche et vive !

Pour les fleurs aussi, c'est la fin. Pour cette année, du moins.

Les dernières coquettes à s'exhiber ont fait les frais d'une bonne gelée,

fleurs geleestout comme les quelques feuilles qui persistent encore à cette époque.

feuilles geleesEn même temps, c'est très joli tout ça, le jardin brille de mille feux dans le timide soleil d'hiver ! :-)

 

Posté par lilou752 à 19:54 - Commentaires [4] - Permalien [#]

30 novembre 2016

De beaux restes

Au jardin, on sent que tout s'épuise. L'hiver frappe à la porte. Bientôt, il ne restera plus rien, mais pour le moment quelques belles jouent les prolongations.

C'est le cas par exemple des gaillardes du massif de l'escalier, qui battent tous les records de longévité de floraison.

record de floraison pr les gaillardesEn fleurs du printemps à la fin novembre, elles sont inépuisables ! Et jolies, de surcroît, que demander de plus ? Même une fois fanées, les pompons qui persistent restent décoratifs !

Niveau durée de floraison, deux rosiers ne sont pas en reste.

Léo Ferré, bien que s'épuisant un peu du point de vue des couleurs, continue à produire fleurs et boutons.

rose leo ferre paleJ'ai bien fait de le mettre à l'honneur à l'entrée, celui-là !

Celui du robinet quant à lui n'a pas l'air de s'apercevoir que le temps fraîchit car il est encore couvert de roses !

des roses encoreJe ne sais pas de quelle variété il s'agit, mais en tous cas c'est un costaud généreux !

Les chats eux par contre, ont bien senti l'arrivée de la fraîcheur, et se serrent contre la couverture chauffante installée sur le canapé pour soulager mon dos douloureux.

les chats profitent de la couverture chauffantePendant que minou reste à la maison à glandouiller les bras pattes croisées,

chat croisenous, moins frileux, on poursuit les aménagements extérieurs tant que le temps le permet encore.

Dimanche dernier, Sylvain a creusé quelques trous sur le massif de la borne désormais complétement dégagé, pour que je puisse y installer les rosiers et arbustes prévus.

avancement du massif de la borneIl s'est aussi occupé comme je ne pouvais le faire, trop bloquée pour jardiner, de mettre en terre ce qu'il a pu sauver du tas immonde récupéré chez une dame de Suippes.

je me suis faite avoirCette masse informe est sensée contenir des cormes d'iris mais c'est surtout un amas de trucs secs et moisis. On n'a pu en extraire que quelques mini morceaux à peine viables, qu'on n'est pas près de voir fleurir !
Je me suis bien faite avoir sur ce coup-là ! Ayant repéré sur Le Bon Coin une personne proposant des sacs de bulbes d'iris et de lys en mélange de couleurs, j'en ai pris un de chaque. Alors, déjà, pas de lis du tout, que des iris, deux sacs poubelle pleins, mais il faut voir dans quel état ! Une honte. D'ailleurs je lui ai écrit qu'elle avait eu raison de les conditionner en sacs poubelle car ils étaient tout juste bons à y finir. :-D

Note à moi-même : arrêter de trop faire confiance aux gens quand j'achète quelque chose d'occasion, et toujours VERIFIER l'état/le fonctionnement de la marchandise.

A part ça, quoi de neuf au jardin ?

Le récent coup de vent qui a bien secoué tout ce qui n'était pas solidement accroché.

Ainsi, les topinambours, emportés par leurs hautes tiges, se sont déterrés tout seuls.

topinambour sortis tout seulsLes treillis sensés soutenir les mûriers ont eux abandonné le mur du hangar sur lequel ils (n')étaient (pas assez solidement) attachés.

ecroulement du treillisEt tandis que Mlle Tourterelle s'étonne de voir l'eau si dure à la surface du bassin de devant,

une tourterelle sur le bord du bassinje prends quelques photos de la végétation encore présente autour de celui de derrière, qui je ne saurais dire pourquoir, gèle moins vite.

vegetation du bassin de la glorietteLes rayons du soleil -désormais fort bas- jouant entre les brins des graminées rendent la scène très poétique,

tout comme ceux qui transforment en or la parure des bouleaux du fond du jardin.

vues automnales du fond du jardinSi l'agapanthe offerte par maman est désormais bien épanouie,

agapanthece n'est pas encore le cas des roses de Noël, qui commencent seulement à poindre côté Nord.

roses de noel en debut de floraisonNon loin de là, les feuilles du lys Schéhérazade ont pris une jolie couleur chocolat

lis bruniLes cyclamens de Naples eux après avoir fleuri dévoilent enfin leurs feuilles joliment ciselées et décorées.

feuilles de cyclamensLe plus étrange étant qu'elles soient toutes différentes  alors que j'ai eu tous ces pieds au même endroit en même temps !!! :-o

C'est encore un coup de la terre somme-veslière, ça !

Posté par lilou752 à 16:25 - Commentaires [3] - Permalien [#]

08 novembre 2016

Y'a encore du boulot !

Et pour moi, qui suis malgré ce long week-end restée coincée dans ma scraproom

(en bonne compagnie, cela dit !)

malo ds la scraproom le 11 novcar je n'avais pas fini mes articles à rendre impérativement,

et pour Sylvain qui s'est occupé de continuer les massifs devant la maison.

De faire des trous sur le massif du prunus surtout, pour que je puisse planter les rosiers qui vont bientôt arriver.

trousIl a aussi planté les pervenches en "sous-bois" devant, à différents endroits.

plantation de pervenchesMoi, je me suis contentée d'aller faire un petit tour d'inspection,

pour voir comment il avait installé sur le massif multicolore les heuchères et valérianes données par Caroline,

massif multicolorephotographiant au passage les dernières roses de la saison,

dernieres rosesainsi que les géraniums qui ont désormais bien rougi

les geraniums rougissentet l'échinacée Secret Love enfin ouverte.

echinacee secret loveLes choux issus de semis plantés à tout hasard bien que très tardivement dans le potager eux ont un peu grossi,

chouxmais à mon avis pas assez pour qu'on les mange cet hiver.

Je ne sais pas si leur croissance repartira au printemps.

A suivre...

Posté par lilou752 à 19:47 - Commentaires [2] - Permalien [#]

19 juillet 2016

Beautés éphémères

Je vous laisse juges d'attribuer cet apanage à ces fleurs d'hémerocalles, aussi appelées "lis d'un jour" du fait que les fleurs qui s'ouvrent le matin tombent le soir pour être remplacées par d'autres le lendemain

- ici Final Touch, une jaune sans nom du Triangle et Lynn Hall -,

hemerocalles final touch du triangle et lynn hallaux roses délicates que portent les rosiers Héritage

rosier heritageet Jasmina,

rosier jasminaà celles plus que célèbres de Queen Elisabeth

bouton de rosier queen elisabethavec lequel tente de rivaliser un autre buisson au port altier, "Princesse de Monaco"

rosier princesse de monaco(dont je vois enfin un bouton autrement que pourri !),

aux fleurs pêche de Just Joey

rosier just joeyou de Malaga,

rosier malagaà celles offertes par le bel Arioso, 

rosier ariosoou le brillant et généreux Manou Meilland,

rosier manou meillandà celles, bicolores, dont on ignore le nom puisqu'elles poussent sur le rosier qui était sensé être Pomponella,

rosier soi-disant pomponellaou encore à celle qui vient de fêter (le 17) son 32ème anniversaire... ;-)

32 ansOui, je sais, la dernière candidate part déjà de loin, et en plus avec cette tête, c'est pas gagné !

Et puis, comment oser même prétendre au titre, quand tant de beautés plus resplendissantes les unes que les autres colorent le jardin ?

Je ne saurais même dire à qui va ma préférence,

entre la fière molène ("Bouillon Blanc" pour les intimes)

molene jaunequi pousse vaille que vaille au milieu de l'allée de cailloux,

le raffiné liseron, qui, pour une envahisseuse, a tout de même une sacrée classe,

liseronsla rose trémière double aux jupons froufroutants,

rose tremiere rose doublele nénuphar qui barbotte sur le bassin de la gloriette,

nenuphar qui devait etre rosemême pas honteux d'être blanc alors qu'il a été acheté pour un rose à un vendeur du Bon Coin,

ou encore les clochettes travaillées du chèvrefeuille Dropmore Scarlett !

chevrefeuille dropmore scarlettLes pourpiers quant à eux, pour mettre de leur côté toutes les chances de faire bonne impression ont choisi de tout miser sur la couleur. Ainsi, en plus d'être de teintes différentes sur un même pied, leurs pétales chiffonnés sont extrêmement lumineux !

pourpriersIls embellissent depuis leur arrivée une petite jardinière posée sur la terrasse.

Ce ne sont pas les seuls à briller avec éclat, des phloxs en jauge sur le Triangle, dont je n'ai hélas plus le nom,

donnent eux aussi le meilleur d'eux-même pour attirer l'attention avec leur rose très vif,

phlox sur le triangleque contrebalance doucement le chaleureux jaune d'or des soleils vivaces également en attente non loin de là...

soleil vivace sur le triangleDifficile, non, de faire un choix parmi toutes ces créations de la Nature si différentes les unes des autres et possédant pourtant chacune un charme indéniable ?

Coup de chance, d'une part rien ne nous y oblige, et d'autre part, c'est justement toutes ensemble, quand elles forment un choeur floral harmonieux où chacune amène sa note propre, qu'elles sont les plus parfaites, sublimées les unes par les autres ! :-)

Sur ces profondes réflexions poético-florales, je vous laisse, rendez-vous en hiver ! (comprenne qui pourra)

Posté par lilou752 à 22:34 - Commentaires [2] - Permalien [#]

13 juillet 2016

Chaises musicales

Vous les avez vues dans le post précédent en attente dans la brouette, ça y est, elles sont replantées ! Galanes, asters et gypsophile qui avaient commencé leur vie somme-veslière sur le massif Côté Sud la poursuivront désormais près de la gloriette. En compagnie d'un erodium et d'une campanule des Carpates mals en point récupérés ailleurs, s'ils décident de repartir...

Voilà à quoi ressemble désormais le massif Côté Sud allégé de ces plantes dont les couleurs juraient avec le reste :

massif cote sud reamenage

On y retrouve les campanules Elisabeth données par Marguerite-Rose,

encore plus jolies quand on les regarde de -très- près.

interieur des campanules elisabeth

Sylvain aussi a travaillé au jardin aujourd'hui encore,

poursuivant le dégagement des allées devant la maison

allee de devant degageesylvain en pleine preparation de massifet apportant de la terre pour mes futurs massifs.

Ce faisant, Monsieur a d'ailleurs trouvé d'étranges petits oeufs, souples.

petits oeufs mysterieuxDe volatile ou de reptile...?

Heureusement qu'il est là !

ça me permet de me concentrer sur mes plantations (de lavatères sur les massifs de la gloriette et de la piscine, notamment) et mes tentatives de domptage de sauvageonnes, des mufliers poussés dans les cailloux rapatriés sur le massif de la tortue, par exemple.

Tout ce remue-ménage semble avoir fatigué p'tit doudou, qui a pris pour faire sa sieste une adorable posture...

malo au dodoLa mienne l'est moins, mais je trouve amusante cette photo où Sylvain me prend de haut !

sylvain me prend de hautQuant à ma jambe, ça ne s'arrange pas.

Les bleus virent au jaune-violet et elle est toujours toute gonflée et sensible.

bleus du 9 qui virent

Ce qui ne me facilite pas la tâche pour jardiner ! Je me demande quelle sale bête a bien pu me piquer.

Même l'herbe sanglante malgré son nom est plus jolie.

herbe sanglante

De l'autre côté de la gloriette, les couleurs vives semblent d'autant plus lumineuses que le ciel est gris.

coin de la gloriette bien fleuri

On ne le voit pas bien sur la photo, mais les cinéraires maritimes ont enfin quelques fleurs bien ouvertes (alors que normalement elles auraient dû commencer au mois de mai) !

cineraire maritime en fleurs

En fleurs également au jardin, il y a les coreopsis limerock passion, l'allium Molly (je vais éviter le pluriel vu que je ne saisis toujours pas pourquoi en cuisine on dit des aulx mais qu'en jardinage on tolère des ails...) et le dipladenia.

coreopsis limerock passion ail et dipladenia

Et sur le massif de l'escalier, ce sont les tons jaunes lumineux des gaillardes et des coréopsis qui dominent.

massif de l escalier reamenage

Au potager, les artichauts commencent à être sérieusement tentants...

artichauts

Et la menthe, sérieusement tentée... de s'enfuir !!!

menthe voyageuse

Les jardinières étaient posées sur la pelouse, et les racines sentant la terre toute proche ont traversé les fibres de coco ! :-o Du coup, pour les relever j'ai dû les arracher. :-/

Avant de vous laisser pour aujourd'hui, je tiens à vous présenter un petit coquet, un buddléia qui se pare d'une guirlande de lierre pour pavaner sur le Triangle.

buddleia coquet

Il a dû entendre dire que les fleurs avaient droit à leur portrait sur ce blog et tente sans doute de rivaliser avec les rosiers !

D'ailleurs, aujourd'hui, ce sont

Lady Of Shalott (ma "Reine des échalotes" ! ;-p)

rosier lady of shalott

 

et Magie du Parfum (qui va entrer dès maintenant dans la galerie)

rosier magie du parfum

qui auront l'honneur de clore ce post.

Posté par lilou752 à 20:00 - Commentaires [2] - Permalien [#]

11 juillet 2016

Des roses à foison

Si vous n'aimez pas les roses (je peux comprendre, il y a peu de temps encore, j'étais comme vous, hihi !), je vous conseille de passer la première quinzaine de photos de ce post, car il va y en avoir plein ! Il faut dire que c'est la pleine saison, et que les rosiers bien qu'encore jeunes donnent le meilleur d'eux-même pour se faire admirer.

D'ailleurs, difficile de les départager.

Entre les fleurs d'un blanc lumineux de N°2,

rosier de willemse blanc numero 2l'opulence de Dame de Coeur,rosier dame de coeurla générosité du rosier du robinet,rosier du robinetl'élégance de Novalis,rosier novaliset la vivacité du coloris de Louis de Funès ;rosier louis de funesentre la délicatesse des pétales de White Symphony,rosier white symphonyl'éclat de Musimara,rosier musimarala sophistication d'Osiria,rosier osiriala fantaisie de la Rose des Cisterciensrosier rose des cisterciensles petites roses pimpantes des fuchsias non identifiés,rosiers fuchsias de willemse

et la couleur peu commune de ce rosier mauve de Willemse,rosier violet

comment voulez-vous parvenir à déterminer qui est le plus beau...?

En plus, même si pour l'instant ce n'est qu'une esquisse, l'ensemble de la haie est en lui-même agréable à l'oeil !

haie de rosiersDonc plutôt que de chercher à savoir lequel a le plus de mérite, je vais les aimer chacun pour leurs qualités respectives !

Ou leurs particularités.

Comme Whisky par exemple, qui se referme en fin de journée,

rosier whiskyrosier whisky referme pr la nuitou encore ce rosier sans nom mais avec d'étranges macules, dont le rouge vire au fuchsia au fil de la floraison.

rosier bicolore sans nomMais rassurez-vous, il n'y a pas que les roses qui trouvent grâce à mes yeux !

Hémerocalles se renouvellant chaque jour

hemerocalleet roses trémières portant haut leurs fleurs

roses tremieressont elles aussi bien appréciées.

Plus discrètes mais toutes mignonnes, les petites fleurs en mélange dont j'ai garni le pied de certains fruitiers y apportent un mix de couleurs fort sympathique.

fleurettes aux pieds des poiriersTandis que Côté Nord une astilbe "rouge vif" s'épanouit sur fond d'heuchère,

astilbe rouge vifle chèvrefeuille Caprilia Ever placé contre la gloriette amorce une timide floraison.

chevrefeuille caprilia ever en fleursPetite, mais parfumée !

Tout aussi parfumés mais beaucoup moins timides, ce sont les fenouils du potager, qui ravis de n'avoir pas été mangés,

nous gratifient de jolies ombelles jaune vif,fenouils bien hautsfort appréciées des butineurs d'ailleurs.

Pendant que toutes ces plantes fleuries s'offrent un bain de soleil, nous en faisons autant, mais sans pour autant rester inactifs.

En effet, pas mal de remue-ménage au jardin encore aujourd'hui.

sylvain au travailTandis que Sylvain s'occupait de désherber autour des bruyères plantées à l'extérieur du grillage côté rue

zone devant cote rue degageeet faisait un peu de place au niveau du massif de la souche,

zone pres de la souche degageeet dans les massifs du gingko et du prunus,massifs du prunus du gingko et haie degagesje dégageais la partie la haie de rosiers le long du grillage et la partie "sous-bois".

massif devant degagemassif devant degage 2Et alors que je déterrais certaines plantes du massif Côté Sud,

fleurs deterrees en attentepour faire de la place à d'autres qui attendaient sur le Triangle et ajuster les couleurs,

et répartissais les ajugas panachés le long de la descente du garage, derrière les phloxs,

ajugas entre les phloxsMonsieur, emporté par son élan,

se lançait dans le défrichage de la pelouse...

debut du defrichage du jardinA la cisaille !!! :-o

Des efforts un peu inutiles vu que nous avons toujours la débrousailleuse prêtée par notre "presque voisin" David, bien plus appropriée pour ça...

Posté par lilou752 à 21:03 - Commentaires [2] - Permalien [#]

Petites merveilles

La Nature dans grande générosité a décidé de récompenser mes efforts de jardinière débutante.

Regardez ce bel arisaema qu'elle a fait fleurir sur le Haricot de Bruyère :

arisaema candidissimumL'exotisme à portée de main... :-)

Le noir par contre à mon avis, je ne le verrai pas, car après vérification étant donné que rien ne pointait, le bulbe semble avoir pourri.

Ils sont sympas, chez Promesse de fleurs, ils m'ont fait un avoir. Mais renseignements pris, il semblerait que la culture en soit plus délicate, alors je garderai plutôt ce crédit pour essayer autre chose que j'ai plus de chance de réussir.

Le chèvrefeuille aussi a enfin ouvert ses fleurs, un magnifique feu d'artifice en miniature !

chevrefeuille en fleurBon, par contre, Mère Nature me joue aussi parfois des tours pendables !

Ce rosier n'a décidément rien à voir avec le Pomponella commandé.

pomponella a somme-vesleEt même les gens de chez Jardin Pour Vous, qui ont promis de me le remplacer à l'automne, ne savent pas de quelle variété il peut bien s'agir. Encore un inconnu de plus au jardin !

Jardin qui bouge et évolue, d'ailleurs, car j'ai déjà fait quelques déplacements malgré la jeunesse des plantations.

Aujourd'hui, ce sont les coronilles (souvenez-vous, celles qui essayaient de s'échapper du massif Côté Sud) qui ont déménagé aux pieds du sureau et du saule.

coronille autour du sureauVerge d'or, oeillets et coreopsis eux ont quitté leur jauge sur le Triangle pour gagner leur place (peut-être temporairement) définitive sur le massif du robinet, tandis que j'installais delosperma orange, gaillarde Kobold et pavots sur le massif de l'escalier.

massif de l escalierDevant la maison, j'ai planté le rosier Comtes de Champagne qui va donner son nom au "massif Champagne" et une symphorine améthyste, et Côté Nord un saxifrage rouge et une brunnera Jack Frost dont j'espère voir le feuillage marbré de blanc éclairer l'ombre.

En attendant de voir fleurir toutes ces petites nouvelles arrivées, 

je profite de la couleur vive de l'hortensia Cybella qui placé devant Veilchenblau, en a pris le relais,

hydrangea sibillaet je découvre que l'origan n'est pas que bon... ;-)

fleur d origanCôté rosiers, alors que Novalis s'apprête à fleurir,

bouton de rosier novalisDaCapo voit ses fleurs saumon rosir et foncer au fil du temps,

rosier dacapoalors que c'est l'inverse pour Magie Noire, qui s'éclaircit par rapport au rouge sombre de ses boutons.

rosier magie noireMais il présente cependant de fort jolies ondulations des pétales,

et reste malgré tout d'un rouge plus foncé que Dame de Coeur

rosier dame de coeurà la fleur de bonne taille et bien robuste,

ou même que le rosier miniature de la terrasse.

mini rosier dans le bac sur la terrasseOsiria, qui nous sort enfin des roses "potables" (quoique la deuxième soit bien "cloquée" quand même !), fait lui le lien entre les Rouges et les Blanches,

rosier osiriaque sont Virgo

rosier virgoet White Symphony.

rosier white symphonySi leurs teintes sont similaires, leurs formes, elles, diffèrent, le premier présentant des pétales en pointe alors que le second a des formes beaucoup plus douces et arrondies.

Allez, les gens, je vous donne rendez-vous très vite en hiver ! (ceux qui suivent comprendront)

Posté par lilou752 à 11:10 - Commentaires [2] - Permalien [#]

10 juillet 2016

Chaud dehors !

Malgré la chaleur bien présente aujourd'hui, nous n'avons pas chômé au jardin.

Entre le désherbage de la haie de rosiers pour planter entre eux les géraniums sensés former un tapis anti mauvaises herbes, la mise en terre de plantes en attente (dont un petit rosier Puerta Del Sol en pot qui s'est finalement vu divisé en 3, tout comme le lantana jaune-orangé) et le déplacement d'autres (eh oui, déjà !), j'ai été bien occupée.

Mais j'ai quand même pris le temps de faire quelques photos pour vous. ;-)

De l'ensemble de la "jungle", d'abord :

jungle somme-vesliereSylvain n'ayant pas encore trouvé le temps de passer la tondeuse, je crois bien que je vais carrément devoir ressortir la débroussailleuse. Heureusement que le voisin qui nous l'a prêté ne l'a pas encore récupérée, finalement ! On ne voit presque plus le tas de cailloux... Et plus du tout le tracé de mon "massif de la piscine" !!!

Du massif de la gloriette ensuite, qui pousse bien, et commence à avoir "de la gueule". ;-)

evolution du massif de la glorietteNon ?

En tous cas, il laisse présager de belles choses pour les années à venir. Il n'y a que le petit pont qui détonne, n'ayant toujours pas été terminé... Les barres latérales tombent sans arrêt, il va nous falloir trouver un moyen de les fixer, car là ça fait carrément moche.

Sur la photo d'ensemble, on ne la voit pas, mais la cataleptique blanche de la colline commence à s'ouvrir.

cataleptiqueDe l'autre côté de la gloriette, et lui on l'aperçoit bien avec son rose bien vif, c'est le rosier Manou Meilland qui assure le spectacle.

Tranchant sur le jaune lumineux de deux lys "surprise" achetés en promo chez Carrefour, son opulente floraison est une merveille.

rosier manou meillandPour sa première année au jardin, il fait fort et s'avère extrêmement florifère !

Dire qu'au début du printemps il n'avait sorti qu'un pauvre petit bouton, que je n'ai pas vu s'ouvrir car il a aussitôt été pourri par la pluie. J'en étais déçue et me suis dit que je n'en verrais sûrement pas la couleur cette année. Et depuis, quel changement radical ! Je crois que c'est avec Léo Ferré le plus vigoureux et généreux finalement. Les roses ne cessent de se renouveller, et elles sont fort jolies : de belle taille, lumineuses, costaudes, bien formées, et parfumées. Que demander de plus ?

Vous aurez donc compris que ce qui fut de prime abord il y a quelques mois une déception s'est depuis transformé en véritable coup de coeur ! (tant mieux, il vaut mieux ça que l'inverse !) ;-)

Tant qu'on est dans les roses, j'en profite pour vous parler tout de suite de

Jasmina, qui sur le massif de la piscine remplit tranquillement sa colonne.

rosier jasminaLeur couleur a aussi plus de relief que ce que l'on pourrait imaginer à la vue des photos des catalogues, et dans la lumière du petit matin qui les traverse, les pétales plus clairs au bord et plus foncés au centre sont très romantiques.

C'est aussi une bonne surprise, car acheté en lot de 3 grimpants sur le site de Willemse je n'en attendais pas des miracles, mais il s'avère que j'aime beaucoup ses roses raffinées, de taille moyenne et délicates sans être fragiles.

Malta quant à lui, dans le bac de la terrasse, est reparti pour un tour...

le rosier malta repart pour un tourMais pas de la même couleur que quand je l'ai acheté ! :-o

C'est un peu dommage, comme ça il ferait presque "commun"...

La Rose des Cisterciens quant à elle n'a rien de commun !

Elle est à la fois dentelée sur le pourtour des pétales et marbrée. Fort jolie, en somme.

Je vous laisse en juger par vous-même :

rosier rose des cisterciensSi à l'ouverture le rose presque rouge des stries tranche bien sur le fond jaune des pétales, avec le temps il s'adoucit pour devenir plus rose bonbon. Mais cela ne gâche en rien la beauté de la fleur !

Dans la haie, un nouveau rosier non identifié, provenant probablement d'un des lots de 5 reçus en cadeau avec les commandes Willemse, se révèle d'une couleur étonnante, une fois de plus. Pas un colori "prévu" en tous cas !

Il a des macules assez étranges, vous ne trouvez pas ?

rosier bicolore sans nomCe ne sont pas des stries, pas une coloration complète du bord des pétales, mais plutôt des taches de couleur par endroits.

Un peu plus loin, entre le potager et le massif du robinet, à l'ombre de l'arbre que personne ne sait identifier, mais qui pousse vite,

une hosta panachée dont je ne connais hélas pas le nom semble résister aux limaces qui attaquent les autres.

hosta panachee

Sur le massif Côté Sud, agastache (bleue), fuchsia (bicolore), verveine de Buenos Aires (mauve) et gypsopile (blanc) mettent de la couleur,

agastache fuchsia verveine et gypsophiletandis qu'en face, encore en jauge sur le Triangle, les buddléias ont bien poussé. Ils embaument l'air. Leur parfum lourd et chaud se perçoit de loin, surtout avec le temps qu'il fait !

Dark Knight notamment participe fortement au bouquet olfactif, et sa senteur me paraît encore plus ronde et sucrée que celle des arbres à papillons classiques.

Ses panicules sont d'un beau violet foncé, et ont une forme un peu inhabituelle :

buddleia Black KnightSuspendues aux bacs à vaches qui bordent la terrasse, les jardinières accueillent désormais des bégonias bien fleuris :

jardinieres des bacs a vachesLes aubriètes étant défleuries depuis longtemps, je les ai laissées vides un moment mais j'ai fini par en avoir assez et prendre chez le pépiniériste de Saint Memmie quelques poquets de cette annuelle ultra-classique pour leur rendre un peu de couleur.

On termine ce panorama floral avec un petit portrait de la reine des prés rose (filipendula venusta rubra) placée sur le tour de la piscine qui commence à fleurir :

filipendula venusta rubraPendant que les humains s'activent dehors en plein soleil, il y en a qui sont plus pragmatiques et trouvent simplement qu'avec une chaleur pareille, le mieux à faire est encore... Une sieste !

Que ce soit en robe blanche (pour une minette qui traîne souvent dans le coin) à l'ombre devant la maison, sur les pierres fraîches,

minette de dehorsou en pyjama rayé pour mon petit Malo, moelleusement avachi sur le canapé.

malo en pyjama raye

Posté par lilou752 à 22:51 - Commentaires [3] - Permalien [#]