Pendant que Sylvain prépare son trail du mois d'avril à Sainte Ménéhould,

coureursous le regard intrigué de Pépita ("mais après quoi court-il donc ?"),

pepita dvt le fumierau jardin ce sont de nouvelles floraisons qui se préparent.

Celle du forsythia rose par exemple,ou encore celles des narcisses devant la maison et du pieris dans le Haricot de Bruyère.

Photos (floues !!!) à l'appui :

bientot en fleursIl y en a même qui sont déjà là, comme cette primevère violette sur le Triangle qui attendait que je vérifie sa couleur avant d'être déplacée vers son emplacement définitif.

primevere violetteVu sa teinte, ce sera sur le massif du Prunus.

Les rhubarbes mises par Sylvain sur le potager en attendant que leur future place soient dispo reprennent rapidement de la vigueur,

rhubarbes qui poussenttout comme les choux qui se sont finalement bien remis à pousser avec le radoucissement (oui, les mauvaises herbes aussi).

chouxLes fruitiers, eux, entament leur débourrement, chacun à sa façon. 

fruitiers au debourrementD'ailleurs sur ces photos, une des branches appartient à un lilas. Saurez-vous deviner laquelle ?

A part ça, en faisant mon petit tour d'inspection des troupes le matin, je commence à voir (avec les bourgeons qui pointent de plus en plus) qui a survécu à l'hiver et qui non. Je crois que mon agave de Parry fait hélas partie de la seconde catégorie, un coup de gel un peu trop fort lui aura été fatal, elle est toute gelatineuse.

Ah, et puis je vous ai pas dit, mais pendant que Monsieur était parti courir, j'en ai profité pour tailler les arbustes qui attendaient encore leur tour. C'est vite fait, vu qu'ils sont encore tout petits... Les voilà prêts à repartir sur de bonnes bases, désormais !