Hello chers lecteurs !

En vous parlant de mes pivoines en train d'éclore le mois dernier je vous ai dit que je posterai dans les jours suivants au moins l'un des nombreux dossiers qui attendent patiemment d'être publiés ici, et puis, comme d'habitude, le temps a filé à une vitesse phénomènale.

On passe donc sans transition (pour l'instant, le vide sera comblé ultérieurement) des premières tulipes aux premières... Roses ! Eh oui, c'est reparti pour un tour !

Mais cette année les "artistes" seront encore plus nombreuses car le jardin en a accueilli de nouvelles pendant l'hiver. Le passage en revue des troupes s'annonce haut en couleurs. Avec une pensée pour Camille Pissaro, que j'ai adoré l'an dernier mais qui n'a pas tenu le coup, et Rhapsody in blue, Pink Grootendorst et Jean Cocteau qui n'ont pas réussi à trouver leur place et se sont laissés dépérir. Je ne les aurais donc même pas appréciés le temps d'une saison, dommage.

Puisque l'on parle d'elles, je vais commencer par les roses actuellement en fleurs. J'ai la chance en ce moment d'en découvrir au moins une nouvelle par jour, c'est bien agréable ! N'oubliez pas que vous pouvez les retrouver dans l'album dédié de la colonne de droite pour plus de précisions.

C'est Harlequin qui ouvre le bal puisqu'il a déjà fait une vague de floraison et entame la seconde. Les coloris se mêlent ainsi sur un même buisson, les fleurs s'ouvrant jaune vif avec des bords orangés, passant au rouge flamboyant puis fanant rosées.

rosier HarlequinEn plus, il a encore plein de fleurs à venir, au vu de la quantité de boutons en attente !

rosier harlequin plein de boutonsSi c'est comme l'an dernier, il illuminera le bord du potager du début du printemps à la fin de l'automne.

Tout aussi lumineux mais dans un autre style, c'est, installé au milieu du massif Sunny, le rosier

Rayon de soleil, qui porte parfaitement son nom.

rosier rayon de soleilPremière floraison pour lui ici. Même chose pour le polémonium Brise d'Anjou, tout récemment arrivé au jardin et installé non loin de lui.

polemonium brise d anjouSon feuillage panaché se détache bien dans l'ombre du massif.

Un peu plus loin encore mais toujours sur le même massif, c'est le seringa qui embaume en ce moment les abords de la maison.

fleurs de seringaSes branches couvertes de fleurs odorantes s'élancent à l'assaut du ciel.

seringaJe l'ai coupé cet hiver, assez court, mais le coquin a plus que doublé sa hauteur depuis !!!

seringa bien fleuriDu coup il fleurit un peu haut à mon goût. Il va falloit que je retaille, mais à la bonne période, cette fois.

A son pied, c'est Winter Sun qui entame sa deuxième floraison, mais pas au même endroit que l'an dernier.

rosier winter sunSon pied étant enlacé par un plus petit, Sea Foam, arrivé de chez Jardiplante en octobre dernier mais déjà bien développé.

rosiers winter sun et sea foamQue j'imaginais complétement blanc quand je l'y ai installé, et non rose au coeur en début de floraison.
Ses petites fleurs sont mignonnes, ressemblant à des roses thé à l'ouverture et à de petits pompons une fois complétement épanouies.

rosier sea foamSur un massif situé de l'autre côté de l'allée, le massif Prince Jardinier, un autre petit nouveau, Souvenir du Docteur Jamain, a décidé de tout faire pour nous impressionner, présentant de jolies roses de taille moyenne

mais d'un grenat velouté profond absolument magnifique !

rosier souvenir du docteur jamainDans la haie qui borde le grillage des voisins, Queen of Sweden fait elle aussi une première apparition remarquée.

rosier queen of swedenJe suis juste un peu étonnée par la taille de ses fleurs, que j'imaginais plus grandes.

A l'autre bout de la haie, vers la rue, Aprikola a pris de l'ampleur depuis l'an dernier.

Il est très florifère et toujours parés de teintes multiples à cause des différents tons pris par ses roses selon leur stade de floraison.

rosier aprikola a differents stadesSeulement, il a l'air de vouloir s'étendre plutôt en largeur, et atteint à peine les 60cm de haut. Je me demande si je vais pouvoir le laisser dans la haie. A suivre au fil du temps...

Autour de l'emplacement de la piscine (j'aimerais quand même bien qu'on la monte pour cet été !) plusieurs nouveaux ont pris place.

Dont le Baron Girod de l'Ain,

rosier baron girod de l ainun rosier ancien panaché de fuchsia foncé et de blanc, dont les pétales légèrement frisottés présentent un bord plus clair. Vraiment original (et réussi !) comme colori !

Un peu plus loin sur le tour de la piscine, on trouve le rosier Empreinte, une affaire de cet automne chez Carrefour, hihi !

rosier empreinteEntre le fuchsia et le rouge, sa couleur est difficile à restituer en photo.

Il y a aussi des delphiniums tout autour de la piscine, choisis pour leur hauteur théorique de plus d'un mètre, dans le but de cacher celle-ci.

les petits geants"Ils font bien leur job", comme dirait Stellie, "on ne la voit pas" ! Sauf que c'est pour la seule et unique raison qu'elle n'est pas encore installée. Car si elle l'était, ils seraient ridicules à côté, culminant pour le plus haut à moins de 40 cm ! :-/

En plus, bien qu'achetés chez Promesse de Fleurs, une partie seulement s'est installée.
Il faut croire que le coin ne leur plaît pas.

A l'inverse, des digitales semblent apparaître un peu partout devant la maison alors que théoriquement notre terrain calcaire n'est pas ce qui leur convient le mieux...

Ainsi, en plus des digitales Dalmatian de mon lot de 5 mini-mottes (qui ont toutes repris et ont donné 2 roses, 1 blanches et 2 pêche, apparues dans cet ordre),

mes digitales dalmatianj'ai eu le plaisir de profiter d'une autre venue s'installer tranquillement sans rien demander à personne.

digitale venue toute seule sur le massif devantEn plus, à peine arrivée, elle recevait déjà des invités !

la digitale a une visiteuseD'ailleurs, en parlant de digitales, je suis déçue par celle achetée chez Hortiflor et installée dans le massif du gingko.

Cette Monstrosa sensée être rose à grandes fleurs s'ouvrant se révèle en effet être une blanche toute simple. :-/

digitalis monstrosa pas conformeDes digitales il y en a aussi de l'autre côté, sur la colline de feu la gloriette.

La grande blanche a fleuri en premier et développe actuellement une deuxième hampe majestueuse

digitale blancheet une rose plus petite apparaît actuellement devant les cheveux d'ange.

digitale sur la collineA proximité, sur le massif de la tortue, c'est mon petit rosier à pompons rouge orangé qui fait son show pour le moment.

rosier a petits pompons corail sur le massif de la tortuePas de nom hélas, mais il est original !

Un rosier, il y en a encore un autre qui attend sur le Triangle que sa place définitive soit disponible, Souvenir de Sainte Anne.

Une rose fine et douce. Discrète mais ne manquant pas de charme pour autant.

rosier souvenir de saint anneIl va prendre la place de Monica Bellucci sur le massif Jasmina quand je trouverai le temps de déplacer celle-ci. A moins qu'elle ne cède la place à Charles de Gaulle (qui lui-même doit déménager pour que Burgundy Ice puisse s'installer et libérer l'espace pour Laëtitia Casta ! :-D), on verra...

Sur le Triangle, il y a aussi des valérianes toujours en attente de leur transfert.

La grande, l'Officinale, qui s'ouvre rose mais prend vite sa teinte blanche.

valeriane officinalemais aussi des variétés d'ormenent, la Centranthus ruber alba

valeriane decorative blancheet une rouge (plutôt rose fuchsia foncé en fait).

valeriane decorative rouge roseLe dernier rosier -pour aujourd'hui !- est un tout tout petit nouveau, acheté en godet chez Jardiland en mars dernier (même pas peur !), l'églantier Pink Pins Intropi.

rosier pink pins intropiMais il n'y a pas que des roses qui se révèlent en ce moment. Sur le massif Le Rouge & Le Noir, par exemple,

les lis Netty's pride

lis netty s prideou encore les gaillardes, "rouge" (merci Floralie's Garden pour la précision !)

gaillarde rougeet Bourgogne dévoilent leurs fleurs pour la première fois elles aussi.

gaillarde bourgogneTout comme celles plantées au milieu de la pelouse au pied de l'acajou de Chine, alias Toona.

gaillarde au pied du ToonaSur le nouveau massif, baptisé Arioso du nom du rosier qui en occupe le centre, l'achillée salmon beauty elle aussi déploie ses inflorescences pêche rosé.

achillee salmon beautyCôté Nord, à l'ombre de la maison, les astilbes aussi font les belles et apportent un peu de couleur à ce coin d'ombre.

astilbes cote nordRendez-vous une prochaine fois pour découvrir d'autres petites nouvelles récemment installées au jardin ! :-)