Après avoir (au moins jusqu'à 9h !) glandouillé au lit,
j'avais prévu une petite sortie.
Mais il fait trop gris.
Je vais rester ici,
en votre charmante compagnie.

gouttes sur feuiles de rosier
Vu le retard que j'ai pris sur mon blog, ça ne me fera pas de mal.
Les bulbes en attente de plantation patienteront bien jusqu'au week-end !
Et puis j'ai un site à terminer avant la fin du mois, de toute façon.
La météo devait le savoir.
Cela dit, après week-end et semaines (et soirées, et nuits...) marathon pour boucler mes articles pour le prochain Atelier Déco & Création, j'avoue que j'aurais bien pris une petite journée "off" pour avancer un peu au jardin. Bah, ce n'est que reporté !

Je suis quand même sortie un peu, tâter le terrain, mais ça bruine.

le jardin dans la brumePas terrible avec des lunettes...
Ça commence à être tristounet dehors, entre les arbres qui se déplument,

les roses qui auraient bien fait une dernière floraison mais dont les boutons abhorrent la pluie et pourrissent avant même de s'ouvrir,

les rosiers n aiment pas l humidite

et le terrain denudé une fois les tiges fanées nettoyées.

Cela dit, il y a encore de jolies couleurs d'automne sur le terrain du voisin,

couleurs d automne sur les arbres d en faceet le fond de l'air est doux (on n'a pas encore rallumé le chauffage ici !) donc on ne peut pas se plaindre...

Le brouillard, en plus d'offrir un cadre original à mes photos du jardin

herbe de la pampa premiere floraisondépose sur les épillets des stipes géantes de jolies parures de perles.

stipa gigantea paree de gouttes de rosee
Les muhlenbergias capillaris elles aussi paraissent plus étoffées avec la rosée qui les recouvre !

muhlenbergias capillarisLes minous quant à eux se pelotonnent.

Pas que celui-ci, qui monte la garde devant l'heuchère Binoche,

chat decoratif dans le massif le rouge et le noir

dont l'humidité ambiante accentue le "noir",

heuchera binocheni celui-là, qui trône de l'autre côté du massif Le Rouge & Le Noir, près de la gaillarde Bourgogne,

chat decoratif pres de la gaillarde bourgognemais aussi les deux zouzous poilus de la maisonnée.
Il mettent le nez dehors quelques minutes, histoire de dire qu'ils sont allés vérifier que tout allait bien sur leur territoire, puis rentrent essuyer leurs pattes boueuses sur leur maîtresse et profitent allégrement de sa chaleur bienveillante pour se laisser glisser dans les bras de Morphée après une toilette sommaire.

tranquilles les chatsRentré au chaud aussi, le poivron Hungarian Sweet Wax finit de prendre des couleurs dans la véranda.

Poivron Hungarian sweet wax au chaud dans la verandaMais il ne faut pas non plus être défaitiste, il y a encore un peu de couleurs dehors !

Celles des rosiers qui malgré la pluie font une remontée appréciée,

comme Abracadabra,

rosier abracadabraMusimara, au beau rouge sombre, bien vigoureux dans sa colonne,

rosier musimaraLéonard de Vinci toujours bien vif et qui sait se tenir sous la pluie,

rosier leonard de vinciou Léo Ferré, dont les couleurs pâlissent en fin de saison.

bouton du rosier leo ferremais aussi celles des baies,

comme ici celles de la symphorine White Hedge.

Symphorine albus white hedgeLe jardin est aussi égaillé par les dahlias, qui renouvelent sans faiblir leurs fleurs généreuses,

notamment Labyrinth qui ploie même sous leur poids,

dahlia labyrinth ployant sous son propre poidsou encore les feuillages colorés,

comme celui de la sauge officinale par exemple.

saugeou du chou Daubenton, dont on va pouvoir profiter pour faire quelques bonnes soupes maison.

En version panachée, il est plutôt décoratif d'ailleurs,

chou daubentonmême si son énormité effraie un peu, surtout quand on sait qu'il va devoir être déplacé car pas mis pour l'instant à sa place définitive !

Pour terminer, enfin, je vous présente un ressuscité : un calathéa qui semblait mort mais qu'après avoir scalpé j'ai laissé dehors sur la terrasse cet été pour qu'il profite de la pluie naturelle. Le traitement n'a pas l'air de lui avoir déplu, puisque ça y est, il refait de jolies petites pousses ! :-)

c est reparti pour le calatheaDu coup, le voilà installé pour l'hiver auprès de son majestueux grand frère, histoire que ça lui donne envie de le rattraper...