10 avril 2016

La course aux fleurs

C'est finalement le poirier Beurré Hardy qui l'emporte sur le mini Garden Pearl en laissant éclater en premier ses bourgeons floraux !

poirier beurre hardy en fleursEn parlant de floraison, la première des tulipes Pinocchio à se réveiller s'ouvrira bientôt elle aussi :

tulipe pinocchio en boutonSur le massif du robinet, le narcisse replete qui s'annonçait depuis quelques jours déploie enfin ses pétales. Tout doucement. Je l'ai surveillé régulièrement tout au long de la journée, et ce soir enfin il était complétement ouvert.

Ou presque !

narcisse replete en cours d eclosionMoins rose que sur les photos des catalogues mais très mignon tout de même. :-)

Petite précision, puisqu'en faisant des recherches j'ai trouvé réponse à ma question d'il y a peu : la jonquille (Narcissus jonquilla) est une espèce de narcisse. Toute jonquille est donc un narcisse, même si tout narcisse n'est pas forcément une jonquille ! ;-p

Pour en savoir plus, direction Wikipédia !

Et pour admirer (un bien grand mot !) les jacinthes enfin vraiment fleuries dans leur bac sur la terrasse, direction mon jardin !

jacinthes fleuries dans le bacBac où j'ai d'ailleurs attribué une place au rosier Malta, en demandant à l'un des oeillets de poète de se pousser un peu :

malta dans bac sur la terrasseTiens, d'ailleurs, en parlant de rosier, j'ai un peu joué aux chaises musicales aujourd'hui :

La Minuette a été déplacé du massif devant à l'angle du bain d'oiseaux sur la pelouse,

la minuette au bain d oiseauxet remplacé par Purple Passion,

rosier purple passionCherry Lady dans le massif du robinet et le "cadavre" de Chocolate Ruffle placé sur le Triangle, "au-cas-où-qu'on-ne-sait-jamais"...

Ce fameux "massif du robinet" où je croyais avoir mal planté les bulbes car il y avait des trous quand ça a commencé à sortir, n'est finalement pas si mal équilibré, maintenant que toutes les plantes ont décidé d'apparaître :

massif du robinetVous voyez d'ailleurs le fameux narcisse replete.

Peut-être les fleurs ne sont-elles pas assez serrées ?
Enfin, ce n'est pas grave, il sera toujours temps d'en rajouter plus tard ! ;-)

Si hier j'étais contente d'avoir enfin mis en terre tous les plants de perce-neige donnés par ma nourrice, ma maman m'a ramené du boulot en plus, je n'ai plus qu'à m'y remettre, hihi !

J'avais dit quelques-uns, pour finir le bout de la haie de rosiers, me revoilà avec presque autant !

perce-neigeJ'ai aussi ce matin déplacé des oeillets du Triangle vers leur place dans le massif côté Sud,

oeillets sur massif cote sudoù les tulipes sont aussi bien sorties, à défaut d'être déjà fleuries,

et terminé le traçage du massif de la gloriette étendu.

trace du massif de la gloriettePendant que je jouais de la bêche, Sylvain lui maniait la pelle avec dexterité pour reboucher la tranchée :

tranchee reboucheeEncore quelques brouettes et je vais pouvoir y déplacer les arbustes qui clôtureront notre terrain et une fois devenus grands nous mettront à l'abri des regards des passants empruntant le futur chemin.

On a aussi mis enfin en place l'arche formant l'entrée de la pelouse.

archeBen c'est tout bête, mais (à mes yeux en tous cas) ça change tout ! ;-D

Les chèvrefeuilles placés de chaque côté vont pouvoir y grimper. Il reste encore les petites barrières à mettre le long de la bordure d'iris...

En rentrant, je n'ai pu m'empêcher de lorgner sur mes semis. Surprise ! Le brocoli violet qui est dans le salon est le premier à montrer des signes de végétation. De tout tout petits signes, mais quand même !

Preuve à l'appui : le gros doigt -tout juste rentré du jardin-, pour l'échelle :

germe de Brocoli violet early purple sprouting

Posté par lilou752 à 20:27 - Commentaires [2] - Permalien [#]


09 avril 2016

La réponse

La réponse à ma petite devinette d'hier : Dans mon bouquet, il y a des branches de groseiller-fleurs, d'un arbuste à bois rouge (cornouiller ???), de lavande, d'un arbuste à baies noires (aronia ???), d'un arbuste à petites fleurs blanches que je suppose être un prunellier (ou une spirée peut-être), de forsythia, de skimmia (hmmmmm ! Ce parfum ! Il semble même que le groseiller-fleur soit fade, à côté !) et de saule (je crois).

reponse a la devinetteMerci à Marguerite Rose d'avoir joué le jeu et tenté sa chance ! :-)
En tant qu'unique participante, elle remporte... Une touffe de bergenias ! A venir retirer à Somme-Vesle. ;-D

J'ai avancé au jardin aujourd'hui, mais rien de très photogénique puisque j'ai désherbé et "décaillouté" la haie de rosiers et y ai planté des alliums Molly ainsi que des perce-neiges donnés par ma nourrice. Il m'en manque encore un peu pour pouvoir aller jusqu'au bout, et pourtant j'ai bien dû planter plusieurs centaines de bulbilles à peine aussi grosses qu'un petit pois !!! Espérons que cela découragera les rongeurs... J'essaierai quand même à l'automne de trouver des bulbes de mini narcisses à y ajouter.

Sylvain de son côté a fixé quelques éléments de treillis supplémentaires sur  le hangar,

treillis sur le hangaret du coup j'ai pu y palisser le mûrier et le kiwaï qui attendaient ça avec impatience !

murier et kiwai palissesCôté pousses, le saule est en feuilles, mais il faut lever la tête pour le voir :

saule pleureur en feuillesLe poirier Beurré Hardy est en passe de rattraper, voire même de dépasser le Garden Pearl dans sa course aux fleurs :

poirier beurre hardyEt les 4 bouleaux, bien que venant du même endroit et plantés en même temps en sont tous à un stade différent.

En plus, deux font des feuilles aux teintes rouges alors que les deux autres affichent du vert !

bouleauxC'est vraiment à ne rien y comprendre.

Je vous laisse, je vais me reposer de cette journée en plein air et digérer

les divins makis que Sylvain nous avait préparés pour ce soir :

makisMiam !

Malo, lui, sans demander son reste, a déjà rejoint Morphée !

malo avachi

Posté par lilou752 à 23:39 - Commentaires [3] - Permalien [#]

08 avril 2016

C'est le bouquet !

Mon premier "vrai bouquet somme-veslier", mêlant fleurs du jardin et fleurs des champs trouvées au bout du terrain vague.

Enfin, fleurs... Branches d'arbustes devrais-je dire plutôt !

premier bouquetIl a une allure très champêtre, celui-là !

Tiens, d'ailleurs, sauriez-vous en identifier les composantes ?

interieur du bouquetAllez, je vous donne un petit indice : il y a 8 plantes à trouver. ;-) J'attends vos propositions !

Euh, j'avoue, vous allez peut-être même m'aider à en identifier certaines...

A côté de lui sur la cheminée, la petite tête de rose Malta qui est arrivée cassée s'épanouit doucement dans un petit verre où je l'ai déposée en espérant en profiter un peu quand même :

rose malta en petit verreJ'ai quant à moi chaussé mes bottes en caoutchouc pour aller chercher deux seaux de vase de la Vesle à mettre au fond du bassin pour accueillir les nénuphars.

En mode "camouflage au jardin" et vue par Sylvain, je ressemble à ça :

la rebelle des jardinsSi je n'ai pas eu trop de mal avec le prélèvement, qu'est-ce que j'en ai "bavé" à les remonter de là-bas !!! Je ne sais pas combien de pauses j'ai dû faire pour arriver enfin à les apporter à destination.

Mais du coup j'ai pu installer les nénuphars et acorus (pour éviter le lessivage de la terre par l'eau, en la maintenant de leurs racines) trouvés sur Le Bon Coin ainsi que les herbes aux écus, qui pour l'instant sont ridiculement petites mais qui à terme sont censés retenir les berges.

plantation des acorus et des herbes aux ecusLe monsieur m'a offert un second nénuphar et des acorus, et aussi ajouté une euphorbe et une fougère de bassin que vous pouvez apercevoir sur la photo.

Euh, oui, c'est vrai, le bassin fait un peu "bain de boue" pour l'instant. mais ça va s'arranger. (j'espère !)

Du côté des plantes, un Coeur de Marie oublié de l'an dernier (j'ai déménagé les autres) pousse le long du hangar, et est même déjà en fleurs,

coeur de marieet celles de la rhubarbe poussent pour sortir :

fleur de rhubarbe en bouton

Et, clin d'oeil à quelqu'un(e) qui se reconnaîtra : j'ai moi aussi trouvé des coucous en bord de chemin !

Du coup j'en ai prélevé quelques-uns qui attendent dans la jardinière -d'où j'ai enfin sorti les rhubarbes !- que je me sois décidée quant à leur emplacement final.

coucous en bac

Posté par lilou752 à 23:14 - Commentaires [4] - Permalien [#]

07 avril 2016

ça y est !

J'ai enfin lancé mes premiers semis !

A la base, j'étais partie sur la mise en forme du massif de la gloriette et son extension au-delà du bassin (j'en ai charié, des brouettes de terre !) mais la grêle m'a obligée à me replier -très- rapidement dans la véranda.

grele du 7 avrilVous remarquerez sur la photo que les jacinthes du bac de la terrasse sont quasiment toutes fleuries... Et que le "mélange" ne comporte ici que du bleu et du blanc. 

Celles de la vasque sont avancées elles aussi, et là, il y a 2 roses qui s'annoncent :

jacinthes bientot fleuresJ'ai donc testé la méthode "à la bouteille" :

semis en bouteillesY'a plus qu'à attendre. Il y a principalement des tomates, mais aussi quelques curiosités, mais je ne vais pas vous faire la liste ici, je vous en parlerai en temps voulu ! ;-)

Pour en revenir à mes travaux d'aménagement, même si je dois encore arranger les courbes, ça ressemblera à ça :

terre sur le massif de la glorietteL'hexagone que l'on devine sur la photo du haut, c'est l'emplacement de la gloriette. Le rosier à l'angle, c'est Charles de Gaulle. Qui sera au fil du temps rejoint par des vivaces. Près du bassin, plutôt des graminées et des fleurs à l'allure un peu "sauvages". Finalement, le pont fera le lien entre l'allée de gravillons et le verger, en enjambant le massif.

Encore une ou deux brouettes de terre et ça sera bon.

Le tas de belle terre noire a disparu lui aussi, mais cette fois j'ai vu les coupables à l'oeuvre. En deux tours de benne et à peine une demi-heure, il n'y avait plus rien !

J'ai bien essayé d'aller gratter quelques miettes mais ils avaient laissé à peine de quoi remplir deux brouettes. Moi qui comptais en étaler sur la colline pour faire un substrat où mettre les plantes c'est fichu. J'ai quand même mis sur la butte ce que j'ai pu récupérer...

Côté p'tites pousses, si la ligne de primevères qui devaient être panachées se revèle n'en contenir que des bleues,

celle du trio qui a été la seule à survivre et que je vous disais sans queue il y a quelques jours a finalement un peu haussé la tête :

primevere un peu remonteeLe chou Daubenton est énorme, il est largement temps de refaire une récolte !

gros chou daubentonLe poirier nain Garden Pearl a presque fini ses fleurs, il va bientôt nous laisser les admirer :

poirier preparant ses fleursL'une des euphorbes (euh, non. Mais c'est quoi ?) aussi prépare sa floraison :

euphorbe bientot fleurieLe mystérieux bouton dans le massif devant au milieu des lanternes du Japon s'est ouvert. Il s'est révélé être un narcisse à coeur orangé.

Un peu pâlot d'ailleurs.

narcisseJe vous avais dit que j'avais des chats "tordus". Eh bien, je vous en apporte les preuves !

Malo qui se tortille dans tous les sens :

malo tordu

Et Pépita qui a fait (avec ses fesses !!!) un truc que je ne savais même pas possible :

Retourner l'écran de mon ordinateur portable !

ordi a l envers

Elle a fait pivoter tout l'affichage, heureusement que Sylvain est informaticien, car je n'aurais pas du tout su comment faire pour le remettre à l'endroit.

Posté par lilou752 à 22:24 - Commentaires [3] - Permalien [#]

05 avril 2016

Il pleut, il mouille, c'est la fête...

...à la grenouille aux escargots !

Regardez-moi ces gros gourmands qui jouent les équilibristes pour dévorer les plantes du jardin :

escargots gourmandsEn parlant de gourmandise... Pendant que moi je passe du temps au jardin, Sylvain lui s'occupe de la maison, et surtout, de nous concocter de bons petits plats ! Hier soir il avait préparé des verrines d'épinard, du risotto au poivron et lardons, et surtout, en dessert,

un coulant au chocolat accompagné d'un sorbet poire que pour une fois je peux manger car il ne contient pas de lactose. Miam, miam ! ;-)

miam

Il faut bien rendre à César ses lauriers ! ;-)

A part ça, au jardin, le chèvrefeuille Hack's red s'apprête à faire ses premières fleurs

chevrefeuille hacks red en boutonset mes mauvaises herbes, prélevées dans la "pelouse", lavées par la pluie, créent un joli écrin pour cette jonquille solitaire récupérée dans un talus du terrain vague derrière chez nous :

jolies mauvaises herbes

Posté par lilou752 à 11:36 - Commentaires [2] - Permalien [#]


04 avril 2016

Coucou !

Vous les avez aperçus hier dans le massif de l'escalier.

Les voilà en gros plant.

coucouLes "primula veris", alias "Coucou", que m'avait fait découvrir ma grand-mère... Le coeur une fois la fleur tirée en est sucré et délicat, j'adore ! :-) J'espère qu'ils vont faire des petits...

On a aussi au jardin des crocus timides. Si, si !

Regardez-le, celui-ci, s'étirer le cou autant que possible pour voir ce qu'il y a dehors avant de se décider à s'ouvrir :

crocus curieuxIl a l'air malin, avec sa houpette qui dépasse ! :-D

En parlant de houpette, le forsythia, bien que taillé en brosse récemment, fleurit quand même.

forsythia coupe en brosseça lui donne une allure étrange, pas tout à fait habituelle pour ceux de son espèce, mais pourquoi pas...

Ha, et puis, je ne vous ai pas dit, mais moi aussi je vais pouvoir crâner avec une plante qui a le même nom que moi hihi.

Regardez ce que j'ai déniché par hasard :

lewisia cotyledon eliseEn plus, la fleur a l'air jolie. J'attends avec impatience de voir si elle l'est autant que moi, mouahaha. ;-p

Je viens d'aller faire un petit tour dehors, et si les jacinthes du bac sur la terrasse ne devraient plus se faire attendre trop longtemps,

l'une d'elle par contre a bien souffert... :-/

jacinthe mangeeGrignotée ? C'est moche, je devrais peut-être l'achever, non ?

Quant au petit rosier si charmant, le mystère s'est doublement éclairci. J'ai écrit à la pépinière dont le nom figurait sur l'étiquette dimanche matin, les rosiers de Portarieu, et dans la journée, ils m'ont gentiment répondu. Qu'il s'agissait de "Malta", et que les feuilles jaunes n'étaient pas dues à la chlorose mais probablement à un manque de luminosité. Et que Malta était particulièrement soiffard ! Bon, je n'ai plus qu'à lui trouver une place bien au soleil et à l'abreuver régulièrement.

Quoique pour aujourd'hui, je n'aie pas à m'en soucier...

rosier malta ayant pris la pluieDécidément, cette rose est trop belle, même toute mouillée ! ;-)

Posté par lilou752 à 15:29 - Commentaires [4] - Permalien [#]

03 avril 2016

Travaux dominicaux

Comment ça, le dimanche c'est fait pour se reposer ?!! On en était loin aujourd'hui, mais du coup le jardin prend forme... Petit à petit. Il reste encore tant à faire très vite ! (à cause de l'avancée de la saison, des tas à dégager avant le début des travaux...)

Ce matin, pendant que mon chef cuistot préféré nous concoctait un bon rostbeef, j'ai désherbé, sous la supervision attentive de minette, la chatterie.

chatterie desherbeeEt y ai installé une cataire. Qui n'a pas du tout intéressé Pépita mais a rendu Malo complétement zinzin, au point que quand il l'a enfin délaissée, la pauvre était toute raplapla ! La cataire, pas Pépita, hein !

J'ai aussi réaligné les derniers rosiers que j'avais plantés au mauvais endroit par rapport au reste de la ligne.Histoire que la haie ne zigzague pas.

ça a l'air un peu plus droit  (ils suivent le grillage à intervalle constant en tous cas) :

rosiers realignesGrande

J'ai aussi passé plusieurs heures à désherber le long des rosiers, et je suis loin, très très loin, d'avoir fini ! ça se remarque d'ailleurs très bien sur la photo précédente, ahem...

Cet après-midi, pendant que les chats, qui ont bien compris le concept de l'espace détente (où nous, nous n'avons pas le temps de flâner pour le moment),

baillait pour l'une à l'idée de l'épuisante sieste qui l'attendait, et essayait pour l'autre de se fondre dans le décor,

minets ds l espace detentenous avons terminé l'assemblage de la colline du bassin.

collineEnfin, la forme générale. On y mettra une fois que ça aura eu le temps de se tasser un peu de la terre noire meuble et je pourrai enfin y planter les graminés qui attendent...

Sylvain m'a aussi apporté des cailloux (ils faut bien qu'ils servent à quelque chose, eux aussi, maintenant qu'on les a !) pour que je puisse recouvrir les zones désherbées afin que cela fasse plus propre et de limiter la propagation des mauvaises herbes à l'avenir.

Sur cette photo, on voit bien là où je suis passée, et là où non.

rosiers et crocus partiellement desherbesNe me faites pas l'affront de me demander plus de précisions ! :-D

La terre sortie de la tranchée creusée le long du grillage pour accueillir mes plantations a été reversée sur le côté, sur les cailloux, alors maintenant ça fait un sacré "gloubi-boulga" de terre-cailloux, affreux, inégal, et parfait pour les herbes indésirables !

Du coup, on essaie d'étaler pour que la pluie "lave" les cailloux de la terre et que celle-ci s'écoule dessous, mais c'est pas gagné !

Vous voyez ici Sylvain à l'oeuvre et les petits cailloux après étalage sur la partie désherbée :

cailloux pres des rosiersEn parlant de mauvaise herbe... La pelouse, qui rechigne à pousser partout ailleurs, a apprécié la couvaison par le paillis justement destiné à empêcher la pousse d'herbe.la pelouse pousse sous le paillis
Je n'ai pas dû en mettre une épaisseur suffisante sur le massif pour qu'il joue ce rôle... :-/

J'ai aussi mis en terre les primevères dans le massif de l'escalier :

massif de l escalierJolies couleurs printanières, non ? Assorties à la déco, en plus !

Le beau temps combiné à la pluie a fini de convaincre la jacinthe de la terrasse de sortir.

Mais son blanc est si pur qu'elle a "cramé" ma photo ! ;-D

jacinthe fleurieCelles de la petite vasque au coin de la pelouse, qui étaient encore fermées ce matin, envisageaient une sortie en fin de journée :

vasque de jacinthesIl faut dire qu'il a fait vraiment beau et chaud. Malgré le dicton qui nous recommande de ne pas nous découvrir d'un fil, c'est en débardeur que j'ai jardiné dès la fin de la matinée !!! Résultat, j'ai découvert ce soir que j'avais... Bronzé ! Mouhaha !

La classe en plus : les bras dorés et les mains blanches avec la marque des gants.

bronzage jardinierAvant de vous laisser vaquer à vos occupations, je vous montre une photo du verger actuellement, pour laquelle j'ai escaladé une grosse pierre du hangar afin de prendre de la hauteur et d'avoir une vue d'ensemble (appréciez l'effort) :

verger vu du hautEt un chat qui commence déjà à guetter le Père Noël

malo dans la cheminee

L'a pas tout compris, mon chat... (normal, c'est un mâle houhouhou !)

Posté par lilou752 à 22:14 - Commentaires [2] - Permalien [#]

02 avril 2016

C'est l'histoire d'un tas de terre...

Eh non, pas celui qui était à moitié chez nous, puis plus du tout, puis complétement. ;-p Un autre !

Un tas de terre avait été déchargé sur le terrain vague, dans lequel j'ai un peu pioché de quoi construire la colline au-dessus du bassin, la terre étant plus stable (moins sableuse) que celle que le monsieur m'avait déposée près des cailloux. (cf post du 23 mars)

Rassurez-vous, on ne prive personne, pour l'instant ils déchargent des tas de camions de caillasses, sable, terre, craie... Qu'ils étalent ensuite dans un mélange informe.

Eh bien figurez-vous qu'hier matin, quand je me suis levée, il avait complétement disparu.

Sans laisser de traces. Comme s'il s'était volatilisé. Un truc à douter se sa santé mentale, ça ! Le plus étonnant, c'est que la craie sur laquelle il était posé, bien différente de la terre le constituant, n'en porte vraiment aucun résidu. Il n'a pas été étalé mais bien ôté, sans rien laisser. Vraiment étrange.

Et aujourd'hui, quand je suis revenue de Châlons, tout près de notre tas de terre, presque contre notre limite de propriété, il y avait un nouveau tas, 3 fois plus grand, de terre bien noire.

tas de terreUn peu pleine de branchages/racines, mais vraiment superbe ! J'en veux de la comme ça !

Alors cet après-midi, avant que ce tas-là ne disparaisse aussi, on en a pris un peu pour faire des cercles autour des pieds des fruities, que j'ai modelés pour faire des cuvettes d'arrosage et sur lesquels je sèmerai des fleurs sauvages annuelles.

terre sous les arbresRegardez la variété des terres qu'on a ici : au fond, la terre surchargée en craie, omniprésente dans le coin, au milieu cette belle terre noire, et au premier plan le tas de terre végétale récupérée la dernière fois, un peu sableuse :

trio de terreLe tas sur le Triangle a encore une texture différente, plus compacte !

Par contre on a bien galéré car avant d'étaler la terre, il nous a fallu enlever toute la craie que Franck avait décidé de regrouper là, malgré mon avis clairement négatif, et bouchant les cuvettes d'arrosage soigneusement préparées. Et désherber un peu, quand même.

J'ai aussi déplacé le quetschier de Willemse qui n'avait pas repris pour faire de la place au pêcher dans le verger, on verra bien si sur le Triangle (tronqué maintenant) il reprend vie, on ne sait jamais...

pecher plante

Oui, un peu tordu. ça doit être pour ça qu'il était resté en rayon et a fini en promotion. D'ailleurs, pas sûr que ses fruits, déjà formés, tiennent le coup et qu'il donne cette année. On verra bien...

Sauf que... Je ne sens pas ma force, car j'ai cassé net le manche de la fourche !

beche cassee
Tout neuf, on venait de le changer. Je me demande si ce n'était pas de la mauvaise qualité.
Vous allez me dire que c'est plutôt moi qui suis de mauvaise foi, hihi.
Mais je n'ai même pas forcé dessus ! :-o

En parlant de force... Il nous a fallu unir les notres, Sylvain et moi, pour dégager la bâche de Franck de sous le tas de fumier.
On l'a par la même occasion descendu un peu, comme ça on va creuser derrière et mettre des parpaings autour pour le circonscrire à une zone bien délimitée, qu'il soit rangé proprement.

fumier et bacheSinon, à part ça... Il y a vraiment des cinglées partout. Je connais une fille qui par exemple sème des orties, ou récolte dans sa pelouse du lamier pourpre, considéré comme une mauvaise herbe, pour le mettre au pied de ses arbustes de haie afin de ne pas avoir à désherber.

Je la connais même très très bien ! ;-D

lamier pourpreMais, avouez, que sorties de leur contexte, elles ne sont pas si moches, ces petites fleurs... En plus, je me suis renseignée (pour trouver ce que c'était, déjà !) et elles sont bonnes pour la santé !

Pas de gaspillage... Je crois même que je vais recycler en plantes d'ornement dans certains de mes massifs les plantes vert anis qui poussent par-ci par-là et me font penser à des euphorbes. C'en est peut-être, une variété sauvage, d'ailleurs !

En parlant de cinglés.

Revoici les meilleurs ennemis du monde :

les meilleurs ennemis du mondeSans arrêt en train de se taper dessus (remarquez, ça les occupe !) mais quand même toujours collés ensemble ! Enfin, Malo surtout suit sa "grande soeur" partout.

Et pour terminer, une photo du skimmia qui m'a irrésistiblement attirée par son divin parfum. Sans que je puisse résister. La meilleure façon de me mener, c'est par le bout du nez ! ;-)

D'ailleurs, les abeilles ne s'y trompent pas non plus.

miam le skimmiaJe n'en avais encore pas vu cette année, mais quelques heures après avoir posé l'arbuste sur la terrasse, il était tout bourdonnant !

Posté par lilou752 à 09:52 - Commentaires [2] - Permalien [#]

01 avril 2016

Le rosier mystère

Je vous ai parlé de mon petit tour à Jardiland.

J'y ai aussi trouvé un rosier nain aux fleurs que personnellement je trouve de toute beauté !

rose naineEt au nom prédestiné, "Petit Bonheur". (J'ai appelé la propriété "Aux Petits Bonheurs")

etiquette de rosier nainEnfin, ce n'est pas tout à fait son nom en fait. Car en regardant les autres pots, qui contenaient des rosiers tous différents, j'ai remarqué qu'ils étaient tous identifiés de la même façon. C'est plutôt le nom de cette gamme de produits donc. Zut.

Il y a dedans une étiquette piquée, mais je ne crois pas que ce soit la bonne car après avoir regardé sur Internet, les photos ne correspondent pas du tout à ce que j'ai sous les yeux. :-/ Et même sur le site des rosiers de Portarieu, je n'en ai pas trouvé qui ait la même allure.

Il a le bas un peu jauni.

rosier nain

Est-ce la chlorose ? De toute façon, il n'y en avait qu'un, alors je l'ai pris quand même, et je vais le chouchouter pour le requinquer ! ;-p

Et pouvoir admirer de nouveau ses jolies roses bicolores :

rose naine zoomVous ne trouvez pas que mon cliché de gauche ressemble à une photo d'illustration d'étiquette de rosier ? ;-) (un peu floue, certes...)

Le rosier Iceberg sur tige récupéré à Carrefour en super promo mais couvert de pucerons (on ne peut pas tout avoir !) a l'air d'avoir bien supporté la toilette que je  lui ai fait subir à son arrivée, puisqu'il n'en a plus et fait même un bouton !

bouton de rosier icebergMalo, lui, se fiche complétement de tous ces délires botaniques.

Il profite qu'une fois rentrée, épuisée et endolorie, je me colle dans le canapé pour se lover contre moi !

DSC08264Ce qui a, en plus, le mérite de me réchauffer... Ben oui, quoi, il faut bien qu'ils servent à quelque chose quand même, nos matous ! :-p

Posté par lilou752 à 09:35 - Commentaires [4] - Permalien [#]

31 mars 2016

Revue des troupes

Le printemps est désormais officiel au jardin. Les endormies se réveillent, se déploient, s'étirent... Je suis bien contente de retrouver certaines plantes dont je ne donnais pas cher de la peau mais qui finalement repartent vaillament.

Allez, je vous embarque en images pour une petite revue des troupes en l'état actuel de floraison, et vous présente quelques petites nouvelles fraîchement arrivées !

Les crocus sont enfin diversifiés :

crocusMais par contre leur floraison se fait par paquets.
Est-ce dû à la date de plantation, à l'ensoleillement des zones ? On verra l'an prochain si tous les pieds de rosiers sont fleuris en même temps (les crocus étant je vous le rappelle, placés au pied de ma haie de rosiers).

L'hellebore Christmas Carol refleurit, bien blanche cette fois (allez comprendre !), les forsythias illuminent le jardin (surtout par temps gris !), le cerisier (?) a laissé éclater une paire de bourgeons pour révéler ses premières fleurs, et la petite plante esseulée ressemble de plus en plus à une Gloire des Neiges.

etat des floraisonsD'ailleurs je crois bien que c'en est aussi à côté de cette jacinthe, qui est d'origine (mais pas super jolie)

gloires des neiges et jacintheLes pivoines ressemblent maintenant à de petites têtes chevelues (elles aussi étaient là avant nous) :

pivoines en formationet les sceaux de Salomon eux me font plutôt penser à des griffes acérées :

sceaux de salomonC'est bien agréable de voir tout ça ressortir de terre.

Les primevères plantées récemment dans le massif de l'escalier, après deux floraisons décapitées par le vent, se sont adaptées et en ont refait une troisième, plus basse :

primeveres adapteesJe crois que finalement je vais laisser là les muscaris, ils créent vraiment un joli contraste. ;-)

Une primevère à feuilles dentelées (d'un autre lot que celui dont je vous parlais la dernière fois) fleurit, mais sans tige, et seule, alors qu'elle est sensée faire partie d'un trio. primevere pas tout a fait normaleLes autres manquent tout bonnement à l'appel. :-( Il va falloir que je modifie mon étiquette pour la mettre au singulier. ;-p

Et, tout spécialement pour faire bisquer les voisins courtisiens avec le microclimat de Somme-Vesle, le groseiller-fleur s'épanouit de plus en plus :

paon en metal et groseillier a fleursFallait pas me faire baver avec les crocus, en fleurs bien avant chez nous, na ! (Oh, les jolis bergenias qui se sont invités en bas de la photo !)

Je vous parlais de petites nouvelles.

A Jardiland, où j'avais un bon d'achat à dépenser rapidement avant qu'il n'expire, j'ai trouvé un flotteur une jacinthe d'eau, qui pour l'instant est posée sur le bassin de devant.

jacinthe d eau Et un ostéospermum, véritable petite merveille au niveau de ses dégradés :

osteospermumAdmirez les nuances et les frou-frous délicats de cette fleur encore à demi fermée !

osteospermum frippe

Posté par lilou752 à 22:07 - Commentaires [2] - Permalien [#]