30 novembre 2016

De beaux restes

Au jardin, on sent que tout s'épuise. L'hiver frappe à la porte. Bientôt, il ne restera plus rien, mais pour le moment quelques belles jouent les prolongations.

C'est le cas par exemple des gaillardes du massif de l'escalier, qui battent tous les records de longévité de floraison.

record de floraison pr les gaillardesEn fleurs du printemps à la fin novembre, elles sont inépuisables ! Et jolies, de surcroît, que demander de plus ? Même une fois fanées, les pompons qui persistent restent décoratifs !

Niveau durée de floraison, deux rosiers ne sont pas en reste.

Léo Ferré, bien que s'épuisant un peu du point de vue des couleurs, continue à produire fleurs et boutons.

rose leo ferre paleJ'ai bien fait de le mettre à l'honneur à l'entrée, celui-là !

Celui du robinet quant à lui n'a pas l'air de s'apercevoir que le temps fraîchit car il est encore couvert de roses !

des roses encoreJe ne sais pas de quelle variété il s'agit, mais en tous cas c'est un costaud généreux !

Les chats eux par contre, ont bien senti l'arrivée de la fraîcheur, et se serrent contre la couverture chauffante installée sur le canapé pour soulager mon dos douloureux.

les chats profitent de la couverture chauffantePendant que minou reste à la maison à glandouiller les bras pattes croisées,

chat croisenous, moins frileux, on poursuit les aménagements extérieurs tant que le temps le permet encore.

Dimanche dernier, Sylvain a creusé quelques trous sur le massif de la borne désormais complétement dégagé, pour que je puisse y installer les rosiers et arbustes prévus.

avancement du massif de la borneIl s'est aussi occupé comme je ne pouvais le faire, trop bloquée pour jardiner, de mettre en terre ce qu'il a pu sauver du tas immonde récupéré chez une dame de Suippes.

je me suis faite avoirCette masse informe est sensée contenir des cormes d'iris mais c'est surtout un amas de trucs secs et moisis. On n'a pu en extraire que quelques mini morceaux à peine viables, qu'on n'est pas près de voir fleurir !
Je me suis bien faite avoir sur ce coup-là ! Ayant repéré sur Le Bon Coin une personne proposant des sacs de bulbes d'iris et de lys en mélange de couleurs, j'en ai pris un de chaque. Alors, déjà, pas de lis du tout, que des iris, deux sacs poubelle pleins, mais il faut voir dans quel état ! Une honte. D'ailleurs je lui ai écrit qu'elle avait eu raison de les conditionner en sacs poubelle car ils étaient tout juste bons à y finir. :-D

Note à moi-même : arrêter de trop faire confiance aux gens quand j'achète quelque chose d'occasion, et toujours VERIFIER l'état/le fonctionnement de la marchandise.

A part ça, quoi de neuf au jardin ?

Le récent coup de vent qui a bien secoué tout ce qui n'était pas solidement accroché.

Ainsi, les topinambours, emportés par leurs hautes tiges, se sont déterrés tout seuls.

topinambour sortis tout seulsLes treillis sensés soutenir les mûriers ont eux abandonné le mur du hangar sur lequel ils (n')étaient (pas assez solidement) attachés.

ecroulement du treillisEt tandis que Mlle Tourterelle s'étonne de voir l'eau si dure à la surface du bassin de devant,

une tourterelle sur le bord du bassinje prends quelques photos de la végétation encore présente autour de celui de derrière, qui je ne saurais dire pourquoir, gèle moins vite.

vegetation du bassin de la glorietteLes rayons du soleil -désormais fort bas- jouant entre les brins des graminées rendent la scène très poétique,

tout comme ceux qui transforment en or la parure des bouleaux du fond du jardin.

vues automnales du fond du jardinSi l'agapanthe offerte par maman est désormais bien épanouie,

agapanthece n'est pas encore le cas des roses de Noël, qui commencent seulement à poindre côté Nord.

roses de noel en debut de floraisonNon loin de là, les feuilles du lys Schéhérazade ont pris une jolie couleur chocolat

lis bruniLes cyclamens de Naples eux après avoir fleuri dévoilent enfin leurs feuilles joliment ciselées et décorées.

feuilles de cyclamensLe plus étrange étant qu'elles soient toutes différentes  alors que j'ai eu tous ces pieds au même endroit en même temps !!! :-o

C'est encore un coup de la terre somme-veslière, ça !

Posté par lilou752 à 16:25 - Commentaires [3] - Permalien [#]


08 novembre 2016

Y'a encore du boulot !

Et pour moi, qui suis malgré ce long week-end restée coincée dans ma scraproom

(en bonne compagnie, cela dit !)

malo ds la scraproom le 11 novcar je n'avais pas fini mes articles à rendre impérativement,

et pour Sylvain qui s'est occupé de continuer les massifs devant la maison.

De faire des trous sur le massif du prunus surtout, pour que je puisse planter les rosiers qui vont bientôt arriver.

trousIl a aussi planté les pervenches en "sous-bois" devant, à différents endroits.

plantation de pervenchesMoi, je me suis contentée d'aller faire un petit tour d'inspection,

pour voir comment il avait installé sur le massif multicolore les heuchères et valérianes données par Caroline,

massif multicolorephotographiant au passage les dernières roses de la saison,

dernieres rosesainsi que les géraniums qui ont désormais bien rougi

les geraniums rougissentet l'échinacée Secret Love enfin ouverte.

echinacee secret loveLes choux issus de semis plantés à tout hasard bien que très tardivement dans le potager eux ont un peu grossi,

chouxmais à mon avis pas assez pour qu'on les mange cet hiver.

Je ne sais pas si leur croissance repartira au printemps.

A suivre...

Posté par lilou752 à 19:47 - Commentaires [2] - Permalien [#]

19 juillet 2016

Beautés éphémères

Je vous laisse juges d'attribuer cet apanage à ces fleurs d'hémerocalles, aussi appelées "lis d'un jour" du fait que les fleurs qui s'ouvrent le matin tombent le soir pour être remplacées par d'autres le lendemain

- ici Final Touch, une jaune sans nom du Triangle et Lynn Hall -,

hemerocalles final touch du triangle et lynn hallaux roses délicates que portent les rosiers Héritage

rosier heritageet Jasmina,

rosier jasminaà celles plus que célèbres de Queen Elisabeth

bouton de rosier queen elisabethavec lequel tente de rivaliser un autre buisson au port altier, "Princesse de Monaco"

rosier princesse de monaco(dont je vois enfin un bouton autrement que pourri !),

aux fleurs pêche de Just Joey

rosier just joeyou de Malaga,

rosier malagaà celles offertes par le bel Arioso, 

rosier ariosoou le brillant et généreux Manou Meilland,

rosier manou meillandà celles, bicolores, dont on ignore le nom puisqu'elles poussent sur le rosier qui était sensé être Pomponella,

rosier soi-disant pomponellaou encore à celle qui vient de fêter (le 17) son 32ème anniversaire... ;-)

32 ansOui, je sais, la dernière candidate part déjà de loin, et en plus avec cette tête, c'est pas gagné !

Et puis, comment oser même prétendre au titre, quand tant de beautés plus resplendissantes les unes que les autres colorent le jardin ?

Je ne saurais même dire à qui va ma préférence,

entre la fière molène ("Bouillon Blanc" pour les intimes)

molene jaunequi pousse vaille que vaille au milieu de l'allée de cailloux,

le raffiné liseron, qui, pour une envahisseuse, a tout de même une sacrée classe,

liseronsla rose trémière double aux jupons froufroutants,

rose tremiere rose doublele nénuphar qui barbotte sur le bassin de la gloriette,

nenuphar qui devait etre rosemême pas honteux d'être blanc alors qu'il a été acheté pour un rose à un vendeur du Bon Coin,

ou encore les clochettes travaillées du chèvrefeuille Dropmore Scarlett !

chevrefeuille dropmore scarlettLes pourpiers quant à eux, pour mettre de leur côté toutes les chances de faire bonne impression ont choisi de tout miser sur la couleur. Ainsi, en plus d'être de teintes différentes sur un même pied, leurs pétales chiffonnés sont extrêmement lumineux !

pourpriersIls embellissent depuis leur arrivée une petite jardinière posée sur la terrasse.

Ce ne sont pas les seuls à briller avec éclat, des phloxs en jauge sur le Triangle, dont je n'ai hélas plus le nom,

donnent eux aussi le meilleur d'eux-même pour attirer l'attention avec leur rose très vif,

phlox sur le triangleque contrebalance doucement le chaleureux jaune d'or des soleils vivaces également en attente non loin de là...

soleil vivace sur le triangleDifficile, non, de faire un choix parmi toutes ces créations de la Nature si différentes les unes des autres et possédant pourtant chacune un charme indéniable ?

Coup de chance, d'une part rien ne nous y oblige, et d'autre part, c'est justement toutes ensemble, quand elles forment un choeur floral harmonieux où chacune amène sa note propre, qu'elles sont les plus parfaites, sublimées les unes par les autres ! :-)

Sur ces profondes réflexions poético-florales, je vous laisse, rendez-vous en hiver ! (comprenne qui pourra)

Posté par lilou752 à 22:34 - Commentaires [2] - Permalien [#]

13 juillet 2016

Chaises musicales

Vous les avez vues dans le post précédent en attente dans la brouette, ça y est, elles sont replantées ! Galanes, asters et gypsophile qui avaient commencé leur vie somme-veslière sur le massif Côté Sud la poursuivront désormais près de la gloriette. En compagnie d'un erodium et d'une campanule des Carpates mals en point récupérés ailleurs, s'ils décident de repartir...

Voilà à quoi ressemble désormais le massif Côté Sud allégé de ces plantes dont les couleurs juraient avec le reste :

massif cote sud reamenage

On y retrouve les campanules Elisabeth données par Marguerite-Rose,

encore plus jolies quand on les regarde de -très- près.

interieur des campanules elisabeth

Sylvain aussi a travaillé au jardin aujourd'hui encore,

poursuivant le dégagement des allées devant la maison

allee de devant degageesylvain en pleine preparation de massifet apportant de la terre pour mes futurs massifs.

Ce faisant, Monsieur a d'ailleurs trouvé d'étranges petits oeufs, souples.

petits oeufs mysterieuxDe volatile ou de reptile...?

Heureusement qu'il est là !

ça me permet de me concentrer sur mes plantations (de lavatères sur les massifs de la gloriette et de la piscine, notamment) et mes tentatives de domptage de sauvageonnes, des mufliers poussés dans les cailloux rapatriés sur le massif de la tortue, par exemple.

Tout ce remue-ménage semble avoir fatigué p'tit doudou, qui a pris pour faire sa sieste une adorable posture...

malo au dodoLa mienne l'est moins, mais je trouve amusante cette photo où Sylvain me prend de haut !

sylvain me prend de hautQuant à ma jambe, ça ne s'arrange pas.

Les bleus virent au jaune-violet et elle est toujours toute gonflée et sensible.

bleus du 9 qui virent

Ce qui ne me facilite pas la tâche pour jardiner ! Je me demande quelle sale bête a bien pu me piquer.

Même l'herbe sanglante malgré son nom est plus jolie.

herbe sanglante

De l'autre côté de la gloriette, les couleurs vives semblent d'autant plus lumineuses que le ciel est gris.

coin de la gloriette bien fleuri

On ne le voit pas bien sur la photo, mais les cinéraires maritimes ont enfin quelques fleurs bien ouvertes (alors que normalement elles auraient dû commencer au mois de mai) !

cineraire maritime en fleurs

En fleurs également au jardin, il y a les coreopsis limerock passion, l'allium Molly (je vais éviter le pluriel vu que je ne saisis toujours pas pourquoi en cuisine on dit des aulx mais qu'en jardinage on tolère des ails...) et le dipladenia.

coreopsis limerock passion ail et dipladenia

Et sur le massif de l'escalier, ce sont les tons jaunes lumineux des gaillardes et des coréopsis qui dominent.

massif de l escalier reamenage

Au potager, les artichauts commencent à être sérieusement tentants...

artichauts

Et la menthe, sérieusement tentée... de s'enfuir !!!

menthe voyageuse

Les jardinières étaient posées sur la pelouse, et les racines sentant la terre toute proche ont traversé les fibres de coco ! :-o Du coup, pour les relever j'ai dû les arracher. :-/

Avant de vous laisser pour aujourd'hui, je tiens à vous présenter un petit coquet, un buddléia qui se pare d'une guirlande de lierre pour pavaner sur le Triangle.

buddleia coquet

Il a dû entendre dire que les fleurs avaient droit à leur portrait sur ce blog et tente sans doute de rivaliser avec les rosiers !

D'ailleurs, aujourd'hui, ce sont

Lady Of Shalott (ma "Reine des échalotes" ! ;-p)

rosier lady of shalott

 

et Magie du Parfum (qui va entrer dès maintenant dans la galerie)

rosier magie du parfum

qui auront l'honneur de clore ce post.

Posté par lilou752 à 20:00 - Commentaires [2] - Permalien [#]

11 juillet 2016

Des roses à foison

Si vous n'aimez pas les roses (je peux comprendre, il y a peu de temps encore, j'étais comme vous, hihi !), je vous conseille de passer la première quinzaine de photos de ce post, car il va y en avoir plein ! Il faut dire que c'est la pleine saison, et que les rosiers bien qu'encore jeunes donnent le meilleur d'eux-même pour se faire admirer.

D'ailleurs, difficile de les départager.

Entre les fleurs d'un blanc lumineux de N°2,

rosier de willemse blanc numero 2l'opulence de Dame de Coeur,rosier dame de coeurla générosité du rosier du robinet,rosier du robinetl'élégance de Novalis,rosier novaliset la vivacité du coloris de Louis de Funès ;rosier louis de funesentre la délicatesse des pétales de White Symphony,rosier white symphonyl'éclat de Musimara,rosier musimarala sophistication d'Osiria,rosier osiriala fantaisie de la Rose des Cisterciensrosier rose des cisterciensles petites roses pimpantes des fuchsias non identifiés,rosiers fuchsias de willemse

et la couleur peu commune de ce rosier mauve de Willemse,rosier violet

comment voulez-vous parvenir à déterminer qui est le plus beau...?

En plus, même si pour l'instant ce n'est qu'une esquisse, l'ensemble de la haie est en lui-même agréable à l'oeil !

haie de rosiersDonc plutôt que de chercher à savoir lequel a le plus de mérite, je vais les aimer chacun pour leurs qualités respectives !

Ou leurs particularités.

Comme Whisky par exemple, qui se referme en fin de journée,

rosier whiskyrosier whisky referme pr la nuitou encore ce rosier sans nom mais avec d'étranges macules, dont le rouge vire au fuchsia au fil de la floraison.

rosier bicolore sans nomMais rassurez-vous, il n'y a pas que les roses qui trouvent grâce à mes yeux !

Hémerocalles se renouvellant chaque jour

hemerocalleet roses trémières portant haut leurs fleurs

roses tremieressont elles aussi bien appréciées.

Plus discrètes mais toutes mignonnes, les petites fleurs en mélange dont j'ai garni le pied de certains fruitiers y apportent un mix de couleurs fort sympathique.

fleurettes aux pieds des poiriersTandis que Côté Nord une astilbe "rouge vif" s'épanouit sur fond d'heuchère,

astilbe rouge vifle chèvrefeuille Caprilia Ever placé contre la gloriette amorce une timide floraison.

chevrefeuille caprilia ever en fleursPetite, mais parfumée !

Tout aussi parfumés mais beaucoup moins timides, ce sont les fenouils du potager, qui ravis de n'avoir pas été mangés,

nous gratifient de jolies ombelles jaune vif,fenouils bien hautsfort appréciées des butineurs d'ailleurs.

Pendant que toutes ces plantes fleuries s'offrent un bain de soleil, nous en faisons autant, mais sans pour autant rester inactifs.

En effet, pas mal de remue-ménage au jardin encore aujourd'hui.

sylvain au travailTandis que Sylvain s'occupait de désherber autour des bruyères plantées à l'extérieur du grillage côté rue

zone devant cote rue degageeet faisait un peu de place au niveau du massif de la souche,

zone pres de la souche degageeet dans les massifs du gingko et du prunus,massifs du prunus du gingko et haie degagesje dégageais la partie la haie de rosiers le long du grillage et la partie "sous-bois".

massif devant degagemassif devant degage 2Et alors que je déterrais certaines plantes du massif Côté Sud,

fleurs deterrees en attentepour faire de la place à d'autres qui attendaient sur le Triangle et ajuster les couleurs,

et répartissais les ajugas panachés le long de la descente du garage, derrière les phloxs,

ajugas entre les phloxsMonsieur, emporté par son élan,

se lançait dans le défrichage de la pelouse...

debut du defrichage du jardinA la cisaille !!! :-o

Des efforts un peu inutiles vu que nous avons toujours la débrousailleuse prêtée par notre "presque voisin" David, bien plus appropriée pour ça...

Posté par lilou752 à 21:03 - Commentaires [2] - Permalien [#]


Petites merveilles

La Nature dans grande générosité a décidé de récompenser mes efforts de jardinière débutante.

Regardez ce bel arisaema qu'elle a fait fleurir sur le Haricot de Bruyère :

arisaema candidissimumL'exotisme à portée de main... :-)

Le noir par contre à mon avis, je ne le verrai pas, car après vérification étant donné que rien ne pointait, le bulbe semble avoir pourri.

Ils sont sympas, chez Promesse de fleurs, ils m'ont fait un avoir. Mais renseignements pris, il semblerait que la culture en soit plus délicate, alors je garderai plutôt ce crédit pour essayer autre chose que j'ai plus de chance de réussir.

Le chèvrefeuille aussi a enfin ouvert ses fleurs, un magnifique feu d'artifice en miniature !

chevrefeuille en fleurBon, par contre, Mère Nature me joue aussi parfois des tours pendables !

Ce rosier n'a décidément rien à voir avec le Pomponella commandé.

pomponella a somme-vesleEt même les gens de chez Jardin Pour Vous, qui ont promis de me le remplacer à l'automne, ne savent pas de quelle variété il peut bien s'agir. Encore un inconnu de plus au jardin !

Jardin qui bouge et évolue, d'ailleurs, car j'ai déjà fait quelques déplacements malgré la jeunesse des plantations.

Aujourd'hui, ce sont les coronilles (souvenez-vous, celles qui essayaient de s'échapper du massif Côté Sud) qui ont déménagé aux pieds du sureau et du saule.

coronille autour du sureauVerge d'or, oeillets et coreopsis eux ont quitté leur jauge sur le Triangle pour gagner leur place (peut-être temporairement) définitive sur le massif du robinet, tandis que j'installais delosperma orange, gaillarde Kobold et pavots sur le massif de l'escalier.

massif de l escalierDevant la maison, j'ai planté le rosier Comtes de Champagne qui va donner son nom au "massif Champagne" et une symphorine améthyste, et Côté Nord un saxifrage rouge et une brunnera Jack Frost dont j'espère voir le feuillage marbré de blanc éclairer l'ombre.

En attendant de voir fleurir toutes ces petites nouvelles arrivées, 

je profite de la couleur vive de l'hortensia Cybella qui placé devant Veilchenblau, en a pris le relais,

hydrangea sibillaet je découvre que l'origan n'est pas que bon... ;-)

fleur d origanCôté rosiers, alors que Novalis s'apprête à fleurir,

bouton de rosier novalisDaCapo voit ses fleurs saumon rosir et foncer au fil du temps,

rosier dacapoalors que c'est l'inverse pour Magie Noire, qui s'éclaircit par rapport au rouge sombre de ses boutons.

rosier magie noireMais il présente cependant de fort jolies ondulations des pétales,

et reste malgré tout d'un rouge plus foncé que Dame de Coeur

rosier dame de coeurà la fleur de bonne taille et bien robuste,

ou même que le rosier miniature de la terrasse.

mini rosier dans le bac sur la terrasseOsiria, qui nous sort enfin des roses "potables" (quoique la deuxième soit bien "cloquée" quand même !), fait lui le lien entre les Rouges et les Blanches,

rosier osiriaque sont Virgo

rosier virgoet White Symphony.

rosier white symphonySi leurs teintes sont similaires, leurs formes, elles, diffèrent, le premier présentant des pétales en pointe alors que le second a des formes beaucoup plus douces et arrondies.

Allez, les gens, je vous donne rendez-vous très vite en hiver ! (ceux qui suivent comprendront)

Posté par lilou752 à 11:10 - Commentaires [2] - Permalien [#]

10 juillet 2016

Chaud dehors !

Malgré la chaleur bien présente aujourd'hui, nous n'avons pas chômé au jardin.

Entre le désherbage de la haie de rosiers pour planter entre eux les géraniums sensés former un tapis anti mauvaises herbes, la mise en terre de plantes en attente (dont un petit rosier Puerta Del Sol en pot qui s'est finalement vu divisé en 3, tout comme le lantana jaune-orangé) et le déplacement d'autres (eh oui, déjà !), j'ai été bien occupée.

Mais j'ai quand même pris le temps de faire quelques photos pour vous. ;-)

De l'ensemble de la "jungle", d'abord :

jungle somme-vesliereSylvain n'ayant pas encore trouvé le temps de passer la tondeuse, je crois bien que je vais carrément devoir ressortir la débroussailleuse. Heureusement que le voisin qui nous l'a prêté ne l'a pas encore récupérée, finalement ! On ne voit presque plus le tas de cailloux... Et plus du tout le tracé de mon "massif de la piscine" !!!

Du massif de la gloriette ensuite, qui pousse bien, et commence à avoir "de la gueule". ;-)

evolution du massif de la glorietteNon ?

En tous cas, il laisse présager de belles choses pour les années à venir. Il n'y a que le petit pont qui détonne, n'ayant toujours pas été terminé... Les barres latérales tombent sans arrêt, il va nous falloir trouver un moyen de les fixer, car là ça fait carrément moche.

Sur la photo d'ensemble, on ne la voit pas, mais la cataleptique blanche de la colline commence à s'ouvrir.

cataleptiqueDe l'autre côté de la gloriette, et lui on l'aperçoit bien avec son rose bien vif, c'est le rosier Manou Meilland qui assure le spectacle.

Tranchant sur le jaune lumineux de deux lys "surprise" achetés en promo chez Carrefour, son opulente floraison est une merveille.

rosier manou meillandPour sa première année au jardin, il fait fort et s'avère extrêmement florifère !

Dire qu'au début du printemps il n'avait sorti qu'un pauvre petit bouton, que je n'ai pas vu s'ouvrir car il a aussitôt été pourri par la pluie. J'en étais déçue et me suis dit que je n'en verrais sûrement pas la couleur cette année. Et depuis, quel changement radical ! Je crois que c'est avec Léo Ferré le plus vigoureux et généreux finalement. Les roses ne cessent de se renouveller, et elles sont fort jolies : de belle taille, lumineuses, costaudes, bien formées, et parfumées. Que demander de plus ?

Vous aurez donc compris que ce qui fut de prime abord il y a quelques mois une déception s'est depuis transformé en véritable coup de coeur ! (tant mieux, il vaut mieux ça que l'inverse !) ;-)

Tant qu'on est dans les roses, j'en profite pour vous parler tout de suite de

Jasmina, qui sur le massif de la piscine remplit tranquillement sa colonne.

rosier jasminaLeur couleur a aussi plus de relief que ce que l'on pourrait imaginer à la vue des photos des catalogues, et dans la lumière du petit matin qui les traverse, les pétales plus clairs au bord et plus foncés au centre sont très romantiques.

C'est aussi une bonne surprise, car acheté en lot de 3 grimpants sur le site de Willemse je n'en attendais pas des miracles, mais il s'avère que j'aime beaucoup ses roses raffinées, de taille moyenne et délicates sans être fragiles.

Malta quant à lui, dans le bac de la terrasse, est reparti pour un tour...

le rosier malta repart pour un tourMais pas de la même couleur que quand je l'ai acheté ! :-o

C'est un peu dommage, comme ça il ferait presque "commun"...

La Rose des Cisterciens quant à elle n'a rien de commun !

Elle est à la fois dentelée sur le pourtour des pétales et marbrée. Fort jolie, en somme.

Je vous laisse en juger par vous-même :

rosier rose des cisterciensSi à l'ouverture le rose presque rouge des stries tranche bien sur le fond jaune des pétales, avec le temps il s'adoucit pour devenir plus rose bonbon. Mais cela ne gâche en rien la beauté de la fleur !

Dans la haie, un nouveau rosier non identifié, provenant probablement d'un des lots de 5 reçus en cadeau avec les commandes Willemse, se révèle d'une couleur étonnante, une fois de plus. Pas un colori "prévu" en tous cas !

Il a des macules assez étranges, vous ne trouvez pas ?

rosier bicolore sans nomCe ne sont pas des stries, pas une coloration complète du bord des pétales, mais plutôt des taches de couleur par endroits.

Un peu plus loin, entre le potager et le massif du robinet, à l'ombre de l'arbre que personne ne sait identifier, mais qui pousse vite,

une hosta panachée dont je ne connais hélas pas le nom semble résister aux limaces qui attaquent les autres.

hosta panachee

Sur le massif Côté Sud, agastache (bleue), fuchsia (bicolore), verveine de Buenos Aires (mauve) et gypsopile (blanc) mettent de la couleur,

agastache fuchsia verveine et gypsophiletandis qu'en face, encore en jauge sur le Triangle, les buddléias ont bien poussé. Ils embaument l'air. Leur parfum lourd et chaud se perçoit de loin, surtout avec le temps qu'il fait !

Dark Knight notamment participe fortement au bouquet olfactif, et sa senteur me paraît encore plus ronde et sucrée que celle des arbres à papillons classiques.

Ses panicules sont d'un beau violet foncé, et ont une forme un peu inhabituelle :

buddleia Black KnightSuspendues aux bacs à vaches qui bordent la terrasse, les jardinières accueillent désormais des bégonias bien fleuris :

jardinieres des bacs a vachesLes aubriètes étant défleuries depuis longtemps, je les ai laissées vides un moment mais j'ai fini par en avoir assez et prendre chez le pépiniériste de Saint Memmie quelques poquets de cette annuelle ultra-classique pour leur rendre un peu de couleur.

On termine ce panorama floral avec un petit portrait de la reine des prés rose (filipendula venusta rubra) placée sur le tour de la piscine qui commence à fleurir :

filipendula venusta rubraPendant que les humains s'activent dehors en plein soleil, il y en a qui sont plus pragmatiques et trouvent simplement qu'avec une chaleur pareille, le mieux à faire est encore... Une sieste !

Que ce soit en robe blanche (pour une minette qui traîne souvent dans le coin) à l'ombre devant la maison, sur les pierres fraîches,

minette de dehorsou en pyjama rayé pour mon petit Malo, moelleusement avachi sur le canapé.

malo en pyjama raye

Posté par lilou752 à 22:51 - Commentaires [3] - Permalien [#]

09 juillet 2016

Gourmandises

ça y est ! L'heure est venue de profiter des plaisirs fruitiers du jardin.

D'autant plus précieux que les arbustes étant encore tout petits, ils sont rares !

Chaque framboise se savoure avec délectation,

framboisechaque grappe de groseilles se fait éclater en bouche grain par grain,

groseillepour laisser le temps à sa saveur acidulée sublimée par le côté "poussé ici" de ravire nos papilles...

Et malgré le fait qu'il est probablement utopique d'espérer les voir s'épanouir dans notre terre super calcaire,

je profite des quelques baies offertes par les myrtilliers.

myrtilleCela dit, il n'y a pas que moi qui me régale ! Les moustiques/taons/ou autre sales bêtes s'en sont donné à coeur joie sur ma jambe. Si je n'ai pas identifié l'insecte coupable au moment du crime, je ne risquais pas ensuite de passer à côté de ces énormes hématomes qui se sont développés autour de marques de piqûres !!! :-o Ce n'est pas très beau à voir, et guère agréable non plus. J'espère que ça va vite désenfler !

ouch

Plus esthétiques (mais aussi plus communs), les insectes se gavant de nectar n'ont que faire de la photographe qui les épie et continuent de s'affairer :

abeille sur bleuet

bleuet

et papillon sur buddléia

buddleia

sont tout barbouillés de pollen !

Mais pour que toutes ces bonnes choses poussent, il faut bien travailler un peu tout de même.

Alors pendant que la verveine de Bueno Aires (verbena bonariensis, que j'appelle en clin d'oeil à son nom latin la "bonne à rien") toujours en attente sur le Triangle, lance ses hautes tiges vers le ciel

verbena bonariensisque les floraisons journalières des hémérocalles se succèdent,

hemerocallesqu'un lis jaune éclaire le pied de la gloriette,

lis jauneque la mini forêt de bambous prend des allures plus imposantes,

la foret de minis bambous a bien pousseque le delosperma Jewel of desert bien qu'à demi étouffé par ses voisines expansives parvient tout de même à fleurir

delosperma jewel of desertet que la rose trémière "nigra" assure le show au fond du verger,

rose tremiere noireSylvain et moi, on s'active !

Lui à dégager et retourner le potager,

sylvain et la grelinetteles semis de légumes faits en début d'année attendant toujours d'être plantés, et moi à mettre en terre ou en pot lantana, pétunias et trolle.

Je prends malgré tout le temps d'aller faire un petit tour pour admirer les nouvelles roses,

comme par exemple Magie Noire (qui ne l'est pas tant que ça),

rosier magie noireLouis de Funès, d'un bel orange profond,

rosier louis de funesMusimara, qui commence tranquillement à grimper dans son support et fait de jolies roses d'un rouge profond (auquel la photo ne rend pas hommage),

rosier musimaraMalaga, dont la floraison s'est éclaircie vers un pêche rosé très tendre,

rosier malagaNew Dawn, placé complétement à l'ombre mais pas découragé pour autant, qui s'attaque vaillament à l'escalade de la vilaine gouttière qu'il est sensé masquer à terme,

mais n'en oublie pas pour autant de me gratifier de quelques fleurs délicates,

rosier new dawnou encore New Look, que vous avez déjà vu mais dont les couleurs ont évolué vers la fin de la floraison.

rosier new lookElles n'ont même pas besoin d'être ouvertes pour être jolies, regardez un peu comme le bouton de Virgo se la joue "classe" avec sa perle de rosée :

rosier virgoOsiria, version 2 car le premier pied acheté chez Willemse n'avait pas daigné reprendre, et j'ai dû en racheter un, heureusement en promo, puisqu'ils ne l'ont pas remplacé,

daigne cette fois préparer quelques boutons prometteurs lui aussi.

rosier osiriaMoins foncés que sur les photos pour ce qui est de la partie rouge, par contre...

Mais si ce n'était que ça ! J'ai des problèmes de conformité autrement plus conséquents.

Ainsi par exemple, ce rosier est censé produire des roses qui s'ouvrent à peine, en pompons rose vif (d'où son nom de Pomponella).

Mais pour l'insant, "Pompon n'est pas là" !

pompon n est pas laNostalgia non plus ne me semble pas très proche de ce à quoi il est sensé ressembler.

rosier nostalgia ou pasSi vous le connaissez, qu'en pensez-vous ? Est-ce que c'est bien lui, ou pas ?

Quant à ces deux-là, je vous les ai probablement déjà montrées mais je ne résiste pas au plaisir de partager avec vous leurs nouvelles floraisons.

Il s'agit de Just Joey et de Claude Monet.

roses just joey et claude monetMais elles ne sont pas les seules à attirer mon regard !

Il y a les achillées aussi, encore en jauge améliorée sur le Triangle elles aussi, en attendant d'être déplacées à leur emplacement définitif.

Terracotta, et à ses côtés Cerise Queen je suppose,

achillee terracotta et probablement cerise queenmais aussi Summer Pastels, dont les tons évoluent au fil du temps, formant un joli camaïeu au sein de la touffe

achillees summer pastelset les astilbes de la collection Rythm and dance qui fleurissent un peu plus tardivement que les autres Côté Nord.

astilbe de la collection Rhytm and DanceQuant au chèvrefeuille bicolore, il commence tout juste sa floraison et n'est pas encore complétement ouvert, mais je le trouve déjà charmant comme ça ! ;-)

chevrefeuille bicolore commencant sa floraisonJe constate également que l'euphorbe des jardins qui s'est invitée devant la maison, bien que n'ayant pas de floraison colorée, offre de curieux fruits vert clair qui suffisent à mes yeux à justifier sa préservation.

euphorbe des jardins - Euphorbia lathyrisSur les bords du massif Côté Sud enfin, bien coloré en ce moment par les galanes, la verveine et l'agastache et aéré par le gypsophile,

massif cote sud vu du basles coronilles ont décidé de s'affranchir des limites et tentent de s'échapper.

coronille qui part en vadrouilleIl va être temps de mettre un peu d'ordre dans tout ça. En les déménageant, je pense !

Mais on verra ça un autre jour...

Posté par lilou752 à 20:49 - Commentaires [2] - Permalien [#]

06 juillet 2016

Au fil de l'eau

Peu de choses à raconter aujourd'hui.
Si ce n'est qu'avec les p'tits belges et leur papa je suis allée pédaler sur l'Aisne pour faire le tour de Sainte Menehould en pédalo. La promenade serait agréable si elle ne tournait pas au marathon à cause du délai d'une heure imposé, un peu juste pour boucler le parcours en toute quiétude.

Pas le temps de souffler, on a à peine le temps d'admirer au passage les bâtiments croisés.

pedalo a sainte menehouldSinon, côté jardin, peut-être pourrez-vous m'aider à identifier cette clématite, qui pousse sur le support parapluie près du bassin devant la maison ?

clematite du bassin devantOu ce petit rosier qui de l'autre côté du bassin porte en abondance toute la saison de petites fleurs roses ?

petit rosier du bassin devantJe vous laisse réfléchir à la aux questions, et vous donne rendez-vous plus tard pour d'autres papotages jardiniers...

Posté par lilou752 à 19:53 - Commentaires [2] - Permalien [#]

05 juillet 2016

Les belges débarquent

Mes amis belges (dont la fille est ma "filleule de coeur") devant arriver aujourd'hui pour passer quelques jours avec nous, ça a été le branle-bas de combat pour faire un peu d'ordre avant qu'ils ne soient là.

La terrasse a donc été dégagée. On y voit plus clair !

terrasse degageeAvant de l'abandonner à son sort sans soins pour quelques jours, j'ai tout de même fait un petit tour de jardin pour saluer les nouvelles arrivantes.

Une hémérocalle ("lis d'un jour", dont la fleur fâne à la fin de la journée mais est remplacée par une autre le lendemain) autour du -futur- Dôme,

hemerocalle rose tendre a coeur rose vifde jolies fleurettes issus de mes semis en provenance de Chine ("Starphlox étoilé" en théorie, mais je ne sais pas exactement de quoi il s'agit),

petites fleurs en etoilesquelque chose sur le Triangle qui était sensé être une trachélie, mais sur laquelle j'ai un gros doute (ça me fait plutôt penser à de la reine-des-prés, pas vous ?)...

trachelieet les campanules de la bordure de pelouse, qui ne sont pas non plus ce pour quoi elles ont été achetées... Groumpf !

campanules en bordure de pelouseSur le massif Côté Sud, les gypsophiles blanc et rose se côtoient et le mélange est plutôt joli :

gypsophile blanc et roseL'achillée Summer pastels du massif du Robinet présente elle aussi différents tons... Et pourtant il n'y a qu'un pied !

achillee aux couleurs changeantes sur le massif du robinetQuant aux roses, tandis qu'un des rosiers-cadeaux fuchsia de Willemse s'avère être un polyantha assez florifère

rosier fuchsia de willemseet que les petits Harlequin mettent le feu au bord du potager le long du hangar avec leurs coloris flamboyants,

rosier harlequinDaCapo nous offre des pétales d'un joli rose saumoné

rosier dacapoet Famosa se fait remarquer par l'originalité de sa couleur rose suffusée de rouge.

rosier famosa en bouton et ouvertLa rose Julio Iglesias, bien panachée à l'ouverture, tend à prendre une coloration plus uniforme en vieillissant.

rosier julio iglesiasLe bouton de Nostalgia quant à lui me paraît un peu suspect.

boutons du rosier nostalgiaSerait-ce encore une erreur de livraison ? A voir à l'ouverture complète de la demoiselle...

Nos invités étant arrivés, nous sommes allés faire un tour dans les Jards de Châlons, où les jeux d'eau d'été sont installés,

vues chalonnaiseset les enfants ont passé un moment à escalader la toile d'arraignée en corde qui trône dans le Grand Jard pendant que nous les attendions à l'ombre.

Ce soir, j'ai pu tester en bonne compagnie la fondue dans une fontaine à chocolat !

fontaine de chocolatOui, bon, ben ça paraît sympa comme ça, mais en fait ça se fige rapidement. Du coup, je n'ai pas conservé l'appareil.

Mais c'est quand même une expérience -gourmande- intéressante. ;-)

Posté par lilou752 à 20:43 - Commentaires [4] - Permalien [#]