21 juin 2016

Il paraît que c'est l'été

Sauf que dans mon esprit, l'été c'est plutôt soleil et chaleur... Pas du tout le temps maussade que l'on a depuis des semaines maintenant, avec toute cette pluie qui finit par tout faire pourrir ! (et salit mon objectif, d'ailleurs)

Et qui, couplée au vent, casse tout, comme ces branches de forsythia !

forsythia casse par le ventEn plus, les mauvaises herbes, elles, apprécient grandement, et envahissent tout. :-/

l herbe pousse dans les caillouxMême les physalis, stimulés par les ondées, menacent de faire disparaître le petit sentier tout juste tracé entre eux.

ca repousse autour du cheminDu coup, cela nous donne au jardin un surplus de travail de désherbage dont on se passerait bien.

Il faut dégager les lavandes de la future bordure des brins d'herbe qui les étouffent,

bordure de lavandes degageeet le Triangle de toutes les indésirables.

triangle degageCela dit, quand les averses s'arrêtent, sortir faire un tour au jardin nous réserve tout de même quelques jolies surprises,

comme ce syrphe butinant le céanothe Victoria qui fleurit malgré tout,

syrphe sur ceanothe victoriaou ces gouttes d'eau perlant sur l'alchémille par exemple :

alchemille apres la pluieEt bien que le ciel gris ne les mette pas vraiment en valeur, on aperçoit de-ci de-là des taches de couleurs dans la "pelouse" (Vu qu'elle est constitué de plus de mauvaises herbes que de gazon -merci Franck !-, j'ai dû mal à me résoudre à l'appeler ainsi !) et autour du Dôme.

verdure et couleurs dans la pseudo pelouse

Posté par lilou752 à 15:10 - Commentaires [2] - Permalien [#]


20 juin 2016

Le petit peuple de l'herbe

En fin de matinée, une fois mon travail rendu et en attendant que Sylvain ne rentre, je me suis "traînée" sur un petit bout de jardin, ne pouvant résister à l'appel de la Nature... Bien que ce soit encore fort douloureux pour moi de me mouvoir.

D'ailleurs, ma maman m'a conduite à l'hôpital pour passer une radio cet après-midi, car mon état l'inquiétait, et j'avoue que ne voyant guère d'amélioration depuis ma chute j'ai fini par céder... Mais, ouf ! Rien de grave, que de sévères contusions qui devraient avoir disparu dans moins d'un mois. :-)

Enfin, bon, trêve de palabres sur mon état de santé, ce n'est pas ce qui nous intéresse ici, mais bien les petites bestioles croisées au cours de mon expédition.

Et qui sait, si je n'avais pas été contrainte à la lenteur par mes tout petits pas, je serais peut-être passée sans faire attention à côté de

tous ces gloutons réunis sur une seule capitule de fleur,chardon surpeuple

ce clairon des abeilles butinant une ombelle de valériane officinale,

clairon des abeilles sur valeriane officinaleou encore ces punaises arlequin qui flirtaient sur sa tige...

punaises arlequin sur tige de valeriane officinaleJ'aurais même pu passer à côté de ce syrphe arrivé un peu tôt pour profiter de la floraison du chèvrefeuille bicolore (ce qui ne l'empêche pas d'être déjà esthétique !) :

syrphe sur le chevrefeuille bicoloreLe chèvrefeuille Hall's prolific lui par contre est fleuri, et surtout bien parfumé, et s'attaque vaillament à l'ascension de l'arche qui sépare les cailloux de la pelouse.

le chevrefeuille grimpe sur l archecontrairement à ses petits copains de devant qui n'ont même pas encore daigné pointer une branche vers l'arche de l'entrée !

Les sureaux côté rue eux par contre ne se gênent absolument pas pour repousser et faire de l'ombre à mes pieds de bruyères... :-(

sureaux envahissantsIl y en a d'autres qui sont agréablement parfumés, aussi... Comme par exemple encore tout bébé sur le Triangle mais déjà joliment odorant,

le seringat virginal,

seringat virginalou encore celui dont je ne connais pas l'espèce précise puisqu'il était là avant nous, devant la cabane à oiseaux :

seringat de la cabane a oiseauxMais le parfum n'est pas le seul attrait des fleurs qui colorent le jardin à l'heure actuelle !

Leur port aussi peut se révéler un atout de charme, comme le prouvent

les hampes fièrement dressées de la molène (achetée pour une Costwold Queen mais ce n'en est assurément pas une !),

Verbascum Hybride Costwold Queen - molene pas de la bonne couleurles entrelacs vaporeux des tiges du gypsophile, qui prend ses aises sur le bord du massif Côté Sud,

gypsophile sur le massif cote sudsa version blanche étant d'ailleurs un peu perdue au milieu des roses,

gypsophile blanc au milieu des rosesou encore l'aspect tapissant des rosettes basales des oeillets de poète du bac de la terrasse, qui empêchent les mauvaises herbes de s'insinuer entre leurs pieds.

oeillets de poete du bac de la terrasseS'il y en a en revanche qui n'ont pas besoin de tels arguments, ce sont les roses bien sûr, toutes plus majestueuses les unes que les autres. :-)

Dans la haie aujourd'hui, c'est

le rosier Cubana

rosier cubanaqui nous offre le privilège de profiter de sa jolie floraison, tandis que sur le Triangle

la rose Summer Song (Personnellement, je qualifierais plus sa couleur de "vermillon" que d'"orange brûlé")

rosier summer songet les petites bien vives du rosier fuchsia n° 4 (cadeau avec une commande chez Willemse) s'épanouissent.

rosier fuchsiade willemse numero 4A l'arrière de la gloriette enfin, Moonstone peine un peu à démarrer et n'offre que quelques roses mal formées.

rosier moonstone
Espérons qu'il prendra vite de la vigueur et sera en meilleure forme l'an prochain !

Posté par lilou752 à 16:39 - Commentaires [4] - Permalien [#]

19 juin 2016

Eclaircies

Il y a du progrès dans la météo. Profitant de quelques éclaircies entre les averses, nous sommes allés un peu jardiner aujourd'hui. Enfin, jardiner c'est un bien grand mot pour moi qui me déplace encore douloureusement et avec une lenteur d'escargot. Du coup, j'ai fait un truc où il n'y a pas besoin de bouger beaucoup,

dégager un peu la ligne de plantation qui fait le tour de l'emplacement de la future piscine.

plantations sur le tour de la piscineEn étant pliée en deux et bien calée, ça va à peu près.

Par contre, pour planter les jeunes salades ramenées de Saint Memmie le jour où je suis allée faire un tour dans les serres avec Marguerite Rose et qui attendaient depuis que je me rétablisse, j'ai fait appel à un ami une maman. La mienne, évidemment ! ;-)

Comme on n'est pas prêts de monter l'abri de jardin, je leur ai prêté l'emplacement qui lui est dévolu.

salades plantees par mamanIl me restera à m'occuper de leur arrosage et à attendre qu'ils poussent !

A propos de choses qui poussent... On voit enfin un peu de vert sur la "pelouse" du verger. Le souci, c'est qu'il s'agit essentiellement de mauvaises herbes, Franck qui était chargé de s'occuper du gazon n'étant pas venu comme prévu mettre le désherbant sélectif au début du printemps comme convenu. :-(ca pousse au fond du jardin

Devant la maison, quelques hémérocalles apportent un peu de chaleur.

hemerocalles orangeElles forment une belle touffe, car elles ont l'air d'être là depuis longtemps.

Le chèvrefeuille Hack's Red lui porte quelques baies qui dans le soleil paraissent presque translucides.

baie de chevrefeuille hack s redQuant à Malo, il fait parfois vraiment une drôle de tête !!! :-D

oh la teteCe n'est pas avec ce genre d'expressions qu'il gagnerait un concours de beauté, hihi.
Vous pouvez aussi remarquer sur cette photo la coquetterie de Monsieur, qui coiffe l'une de ses moustaches "à la rebiquette".
Elle est toujours bouclée vers le haut celle-là, c'est amusant. ;-)

Posté par lilou752 à 17:22 - Commentaires [2] - Permalien [#]

18 juin 2016

Oyé, oyé !

Voici la Hoya ! ;-) Cette jolie grimpante qui se cultive plutôt à l'intérieur sous nos latitudes est aussi appelée "fleur de porcelaine", ou "fleur de cire". Et elle n'a pas usurpé son surnom ! Vu le prix exhorbitant de cette belle dans les boutiques de plantes, j'ai été ravie d'en trouver une sur Le Bon Coin plus accessible à ma bourse... Même si je ne sais pas exactement de laquelle il s'agit. C'est, je pense, la plus commune, la Hoya Bella.

Admirez ce coeur si lisse qu'on le dirait artificiel, posé au centre de pétales qui semblent de velour !

hoyaPlus communes mais pas à négliger pour autant, les joubarbes prennent de la vigueur dans la vasque où je les ai regroupées.

Il y en a même une qui fleurit !

joubarbe en fleurIl s'agit de celle que ma nourrice m'a donnée, qu'elle avait rapporté de vacances il y a longtemps déjà et qui s'est multipliée chez elle.

Du côté des rosiers,

Hadangel, au jaune plus vif que Soleil du Monde, a rejoint la troupe des "fleuris",

rosier hadangelet Léo Ferré est maintenant bien épanoui.

rosier leo ferreLe grimpant Métanoïa, placé contre un petit support pyramide entourant le robinet du fond du jardin, ne grimpe pas beaucoup pour le moment mais fait une jolie fleur,

rosier metanoiaet le rosier du massif de devant que j'ai glissé dans un tuteur colonne parvient malgré ses nombreux boutons qui pourrissent à cause de la pluie à en faire éclore quelques-uns.

rosier tuteure de devantSur le Triangle, trois plantes ont tenté un rapprochement, et ce trio improvisé m'inspire un joli combo.

trio improvise
L'abricot, le fuchsia et le pourpre vont bien ensemble, vous ne trouvez pas ? A garder dans un coin de la tête pour une future harmonie de massif...

Pour ce qui est des autres plantes,

la vasque placée dans le massif à l'entrée affiche quelques points de couleurs dûs aux oeillets de poête qui la garnissent,

vasque de bienvenuetandis que près de la gloriette une digitale blanche apporte une gracieuse légèreté,

digitale blanche pres de la glorietteet que sur le tour de la piscine un premier delphinium apparaît (le ummer Sky de la série des Pacifics).

delphinium pacific summer sky

Posté par lilou752 à 11:41 - Commentaires [2] - Permalien [#]

17 juin 2016

Réconciliations

Au vu de ses charmants boutons, je suis presque prête à dire que j'apprécie Léo Ferré.

En rosier, du moins.

bouton de rosier leo ferre (2)

Prête également à me réconcilier avec la camomille, dont je détestais le goût en tisanes étant petite (je n'ai pas retenté depuis, d'ailleurs !). Après tout, on n'est pas obligés de la manger, elle peut aussi se révéler simplement très décorative. D'autant plus que c'est une coriace, qui pousse partout toute seule et dure longtemps. Adoptée, donc !

Dans les massifs pour apporter un peu de lumière, si ce n'est dans ma tasse d'eau chaude...;-)

camomille decorativeC'est aussi le moment des réconciliations (temporaire, sans doute) pour Malo et Pépita,

qui pour une fois au lieu de s'écharper dorment l'un contre l'autre.

malo contre pepitaC'est d'autant plus craquant que ça ne leur arrive quasiment jamais !

Côté jardin, j'ai un petit souci par contre...


Les campanules que j'ai achetées pour être des campanules des murs n'en sont pas du tout ! (je parle des trucs violets ENTRE les mauvaises herbes, hein !)

campanules dans les herbesIl faut dire qu'entre les campanules des murs, des murets et des murailles, qui sont trois variétés différentes, il est facile de se tromper ! :-o

Cela dit, j'ai commencé ma bordure avec des Campanula portenschlagiana, donc j'aurais bien aimé faire tout le long avec des fleurs identiques. A remplacer à terme, donc.

A part ce petit détail, et la météo toujours pas au beau fixe,

pour preuve ce petit visiteur baveux,visiteur a cornes
et ce rosier fuchsia (N°4) larmoyant,rosier de willemse fuchsia 4
la croissance continue et galanes (alias penstemons), qui ont bien passé l'hiver (peu rigoureux, il faut bien l'avouer)

premices de galaneset seringat commencent à fleurir.

seringat en boutonsEt à défaut de soleil dans le ciel, j'en ai dans ma haie,

puisque le rosier Soleil du Monde est désormais bien ouvert,

rosier soleil du mondetout comme ce rosier fuchsia aux pétales un peu particulières trouvé dans un lot cadeau de Willemse et donc baptisé par défaut
Fuchsia N°3 ! ;-D

rosier de willemse fuchsia 3

Posté par lilou752 à 14:21 - Commentaires [2] - Permalien [#]


16 juin 2016

Après moi, le déluge !

Si hier c'est moi qui suis tombée, aujourd'hui c'est la pluie qui prend le relais.

Et pas n'importe laquelle. Un vrai déluge !

deluge sur somme-vesleIl pleut si fort que ça mouille le salon en passant par la cheminée !!! :-o

Mais avant que ça ne se mette à dégringoler comme ça, j'ai quand même réussi à me "traîner" (euh, oui, on peut dire ça, vu ma lenteur d'escargot à cause de la douleur que me cause chacun de mes pas... Surtout quand le terrain n'est pas plat !) pour fermer la serre afin que mes semis ne souffrent pas trop.

J'en ai profité pour photographier au passage les heuchères données par Marguerite Rose,

heuchere donnee par caroline en attentequi du coup sont bonnes pour attendre un peu plus que prévu dans leur brouette que je sois en état de les replanter.

Dans mes semis, une première fleurette est apparue :

bleuetJe ne me souviens pas avoir semé de bleuets, mais bon, ça y ressemble beaucoup... :-p

Il faut dire que j'ai acheté quelques graines sur un site chinois, et je ne suis pas sûre à 100% qu'ils m'aient réellement fourni ce que j'avais commandé.
Mais bon, vu le prix payé (quelques cents par paquet de graines, ça valait de toute façon le coup d'essayer), je ne peux pas me plaindre hein !

Au jardin, d'autres roses emboîtent le pas aux premières.

Par exemple, Héritage, qui prépare un nouveau bouton,bouton de rosier heritagetout comme Isabelle Autissier.

boutons de rosier isabelle autissieret Léo Ferré.

rosier leo ferreJ'ai offert ce rosier à Sylvain, qui contrairement à moi est fan du chanteur lui ayant donné son nom.
Et pour qu'il en profite bien, je l'ai placé juste à l'entrée ! Je dois reconnaître qu'en tant que rosier, Léo n'est pas déplaisant...  ;-p

Le rosier du massif du robinet lui dépasse le lampadaire !

rosier du massif du robinetIl va falloir remédier à ça à la prochaine taille...

Je ne connais pas son nom, mais vu l'engouement à une époque pour la rose Queen Elisabeth, je dirais que ç'en est peut-être un...

Il y ressemble, en tous cas.

Quant à Summer Song, il est bien moins orangé que ce que j'imaginais.

rosier summer songJe voyais un rosier un peu "terracotta", mais en fait, il est juste rouge... :-/
Un peu limitée, je ne suis pas allée plus loin aujourd'hui. On verra le reste plus tard quand ça ira mieux...

Posté par lilou752 à 22:56 - Commentaires [2] - Permalien [#]

15 juin 2016

Une chute inattendue

Eh non, malheureusement pas celle d'une histoire drôle, mais la mienne. Et ce n'était pas drôle du tout !

Attirée par un rayon de soleil après mon petit déjeuner, je suis allée faire mon petit photo-reportage du jour au jardin, et je me suis fait très mal.

Je me suis empiergée dans la ficelle qui délimite notre "territoire". Le sol était mouillé, et en voulant éviter de tomber, j'ai glissé, et je me suis "ramassée" violemment sur le coccyx ! :-(

J'ai réussi à me traîner jusqu'à mon canapé malgré ma tête qui tournait et mes oreilles qui bourdonaient, mais suis restée coincée là toute mouillée, pleine de boue, jusqu'à ce que Sylvain rentre à midi et puisse m'apporter une robe sèche !

J'espère que ce n'est rien de grave, les fractures de vertèbres, j'ai déjà donné, et je n'ai pas vraiment envie de remettre ça...

En attendant d'être complétement remise de mes émotions et de pouvoir me remettre au travail, je vous poste les quelques photos que j'ai pu prendre ce matin. Encore un peu ç'aurait été les dernières, vu comment mon appareil a volé lors de ma chute. Mais ça va, il a l'air de n'avoir pas trop souffert, lui !

Avant d'être contrainte de rester cloîtrée à la maison, j'ai donc pu admirer les boutons prometteurs des rosiers

Soleil du Monde (planté dans la haie)

bouton de rosier soleil du mondeBlanc Numéro 1 (mon petit chouchou inattendu),

rosier blanc de willemse numero 1et Isabelle Autissier (sur le massif du robinet)

bouton du rosier isabelle autissierainsi que les roses bien ouvertes de Black Baccara

rosier black baccarat apres la pluieet du rosier orange sans nom de Willemse.

rosier de willemse orangeOn voit d'ailleurs bien sur la photo comment ce dernier passe d'un orange vif à l'ouverture à un coloris plus pêche après quelques lavages...

Le gingko biloba (arbre aux 40 écus) profite de la météo capricieuse pour se parer coquettement de quelques perles de pluie,

gingkotandis que les delphiniums apparus près du lilas depuis que la zone a été dégagée n'en ont que faire et se dressent fièrement.

delphinium pres du petit banc

Posté par lilou752 à 14:15 - Commentaires [2] - Permalien [#]

14 juin 2016

Foisonnement

Des roses de plus en plus nombreuses dans le rosier du pilier devant,

rosier sur la ruemais aussi des oeillets blancs sur leur touffe,oeillet blancdes pétales du rosier Héritage qui ouvre sa fleur

rosier heritage en debut de floraisonet du rosier qui était dans le massif de devant, celui dont je ne connais pas le nom, que je me suis contentée de tuteurer.

rosier tuteure dans le massif devantIl ne fleurit qu'une fois, pas longtemps mais abondament, et sent bien fort.

Malheureusement, avec le temps détestable que l'on a en ce moment, les roses ont du mal à s'épanouir et pourrissent en boutons. :-/

De chaque côté de l'allée qui mène à la maison, les géraniums vivaces prennent de l'ampleur, en compagnie des oeillets couchés fuchsia (Dianthus deltoïdes)

fleurs le long de l alleetandis qu'au pied de la gloriette la digitale rose voisine avec un pied de cinéraire maritime au joli feuillage argenté fortement découpé.

digitale et cineraire maritimeJe suis allée voir le jardin de Marguerite Rose "en vrai" aujourd'hui, et évidement le mien ne souffre pas la comparaison.
C'est chez elle un vrai foisonnement de plantes fleuries, absolument magnifique.


J'en ai d'ailleurs ramené quelques souvenirs à replanter, et une branche de son rosier Molineux qui était cassée égaie ma table de salon. ;-)

rosier molineux casse recupere

Posté par lilou752 à 12:07 - Commentaires [3] - Permalien [#]

13 juin 2016

Un nouveau venu

Il y a un petit nouveau A did'l'Aïo" !

Non, il ne s'agit pas de ce chat à peu près sauvage à l'allure dégingandée et aux oreilles raplapla qui se croit chez lui chez nous, et le marque haut et fort.

chat sauvage aux oreilles raplaplaIl ne s'agit pas non plus du lis nain Sugar Love désormais en fleurs sur le Triangle,

lis nain sugar love sur le triangleni des heuchères qui le sont Coté Nord.

heucheres en fleur cote nordC'est Picotin, qui est arrivé aujourd'hui, pour remplacer le poisson manquant dans le petit bassin de devant.

picotinDans la serre, les jeunes plants issus de semis se développent bien,

plants dans serreles syrphes assurant la pollinisation de ceux déjà en fleurs.

pollinisation par syrpheA propos de choses en fleurs... Il y a tout un tas de rosiers qui se sont épanouis !

Héritage,bouton du rosier heritage

en qui j'avais fondé de grands espoirs à le voir si aérien et diaphane sur les différents blogs, auquel j'ai du coup réservé une place d'honneur à l'entrée et qui me déçoit un peu,

Chimène,

rosier chimenequi lui bien qu'acheté un peu par hasard se révèle être un vrai coup de coeur, avec sa rose solide, crème pâle au coeur saumonné, qui en plus sent bon,

Golden Celebration, aux fleurs jaune d'or jolies mais pas très durables,

rosier golden celebrationun rosier en lot cadeau de Willemse qui s'avère être orange,

rosier de willemse orange le petit Fairy Dance encore en attente sur le Triangle,

rosier fairy dancemais aussi Pink Perfume aux pétales étrangement dentelées,

rosier pink perfumele rosier fuchsia N°1 qui refait des fleurs qui se tiennent déjà mieux que les premières,

rosier de willemse fuchsia 1et cet autre reçu avec une commande Willemse qui fait de toutes petites roses rouge orangé qui éclosent en boules.

rosier de willemse petites roses boulesAu potager, quelques pommes de terre oubliées lors de la dernière récolte ont donné naissance à de nouveaux pieds.

patates oublieesLe long du hangar, entre les ceps de vigne, les rosiers Harlequin sont à présent parés de belles couleurs,

rosiers harlequin le long du potagerdans un dégradé de coloris chauds allant du beige au rouge en passant par le jaune et le orange.

Non loin d'eux, les delphiniums donnés par la dame de Fagnières sont désormais bien fleuris,

delphiniums de fagniereset bonne surprise, dans un mix de deux couleurs différentes !

Et tandis que sur le massif de l'escalier le coréopsis Rising Sun apporte un peu de lumière,

coreopsis rising sunla campanule carillon blanche se marie au délicat gypsophile rose pâle du massif Côté Sud.

campanule blanche sur gypsophilePar contre, à cause des pluies ininterrompues de ces derniers jours, les pétunias night sky ont été complétement délavés

Eux si beaux il y a encore quelques jours sont dorénavant principalement blancs. :-/

petunias night sky delaves par la pluieSi la plupart des astilbes ne sont encore  qu'en boutons, il y en a une cependant qui a pris un peu d'avance.

astilbe en debut de floraison a droite de l escalier de la terrasseQuant à moi j'ai commencé à planter les géraniums vivaces entre les rosiers de la haie, mais en avance, je ne le suis pas !

debut de plantation des geraniums dans la haie de rosiersEspérons que tous reprennent sans problème...

Posté par lilou752 à 16:42 - Commentaires [2] - Permalien [#]

12 juin 2016

Journée désherbage

Une fois de plus, un dimanche au jardin s'est transformé en dimanche d'éradication des mauvaises herbes... Qui poussent plus vite que tout le reste !

Pendant que je m'occupais du Triangle,

arrachant et entassant tant et si bien que j'ai fini par obtenir un tas de déchets verts aussi haut que mon tas de terre !

tas d herbe aussi haut que le tas de terreSylvain continuait à préparer le potager.

potager degage par sylvainApitoyé par mon air dépité à la vue des indésirables qui menaçaient d'engloutir les rosiers de la haie, il s'est même attelé à la tâche, adorable non ?sylvain desherbe les rosiers de la haie

Ce n'est pas terminé, mais au moins c'est commencé ! ;-p

Ca n'a pas été de tout repos, mais à la fin de la journée le jardin était tout de même plus présentable, et surtout on pouvait distinguer ce qui y pousse :

avant et apres desherbage du trianglePendant que nous nous acharnions sur les plantes qui n'avaient rien à faire là, les fleurs profitaient de quelques rayons de soleil.

Le rosier Just Joey, qui a enfin après quelques jours un coloris plus règlementaire,

rosier just joey (3)
le rosier Summer Song,

rosier summer songen jauge améliorée sur le Triangle, qui lui apparaît beaucoup plus rouge que sur les catalogues où il semble tirer sur le vermillon, voire le terracotta, mais aussi

un lis nain (à identifier, Lollipop peut-être ?)

lis sur le triangleet la valériane des jardins (centranthus ruber albus).

centranthus ruber albus-valeriane des jardinsLe chèvrefeuille de la chatterie embaume à plusieurs mètres,

chevrefeuille de la chatterietandis qu'à ses côtés s'épanouit un petit sauvageon dont je ne connais pas l'identité :

rosier sauvageon de la chatterieS'il n'est quant à lui pas particulièrement parfumé, le tilleul près de l'entrée est cependant majestueux,

et voici comment depuis la fenêtre du salon, je peux admirer sa silhouette naturellement en fuseau :

vue de la fenetre du salon

(Merci la météo tristoune pour l'ambiance grisâtre !)

Posté par lilou752 à 18:10 - Commentaires [2] - Permalien [#]