16 mai 2016

Notre week-end à Saint Quentin

Oui, oui, nous sommes bien rentrés de notre escapade saint-quentinoise ! D'ailleurs je vous ai ramené quelques photos de ces trois jours.

Samedi, nous avons pris la route le matin et dépassé Saint-Quentin vers midi pour nous trouver un petit coin de campagne où pique-niquer.

Nous sommes ensuite allés déposer nos affaires à l'hôtel puis avons gagné le centre-ville.

Où sur la place de l'Hôtel de Ville nous ont accueillis

Maurice Quentin de la Tour

sur la place de l hotel de ville

et le son des fanfares qui participeraient au défilé du lendemain présentées une à une au public.

On en a regardé deux ou trois puis abandonné, pour aller visiter l'exposition "L'Histoire en Legos". L'entrée n'était pas très chère (2€/pers.) mais le contenu ne valait pas plus. Intéressant, mais léger...

Pas comme cette reproduction en briques !

briques legoDu coup, le tour a été vite fait, bien que nous ayions pris le temps d'admirer les oeuvres et de lire les panonceaux.

Nous avons donc pris à pieds la direction du village médiéval installé à l'occasion des Fêtes du Bouffon, où des passionnés en costumes d'époque reproduisaient les gestes du temps passé.

On a même vu des combats à l'épée en vraie armure ! :-)

J'avais lu que les géants de la ville n'étaient sortis qu'une fois par an, donc je tenais à aller les voir de près. Par chance, ils étaient stationnés sur les Champs Elysées (eh oui !) au bout du village médiéval.


Nous avons donc pu admirer de près Herbert (1996), sa compagne Eléonore (2000) et Maurice (2010), un peu plus petit que les autres qui mesurent environ 5 mètres puisqu'il ne fait "que" 3,7m de haut :
les geants de saint quentinComme ils étaient à côté du jardin d'horticulture,

nous en avons profité pour faire un tour dans celui-ci.

jardin d horticultureEn regagnant la voiture, nous sommes passés par la basilique,

au plafond vraiment très haut !

basilique

Après un repérage (pas évident) de la maison du Parc des marais d'Isle, pour voir où était le point de rendez-vous pour la sortie accompagnée du lendemain, et un arrêt à la guingette de la plage juste à côté pour prendre un verre (de coca périmé pour moi, qui m'a été offert du coup, ainsi qu'une bouteille neuve), nous sommes rentrés à l'hôtel et avons pris notre repas là-bas.

Le dimanche, nous étions prêts à 10h pour la découverte de la faune et de la flore locale.

Dans le parc, nous avons pu observer des nichées de foulques,

becquee du foulqueun pinson des arbres pas du tout farouche et un joli canard mandarin venu tout seul d'Angleterre

pinson des arbres et canard mandarinet apprendre que si le canard dort sur une patte,

canard sur une pattec'est que les siennes sont mal irriguées, et du coup cela lui permet d'en garder au moins une au chaud.

Le personnel s'étant bien comporté la veille pour mon souci avec le Coca, nous y sommes retournés pour le repas du midi... En nous sentant un peu posés là comme un cheveu sur la soupe car les autres convives étaient des personnes d'âge mûr en tenue de bal, qui ont probablement passé l'après-midi à danser.

Quant à nous, ayant bien apprécié l'aperçu du parc que nous avions eu le matin, nous avons décidé d'en poursuivre l'exploration tout seuls.

C'est ainsi qu'après avoir dépassé les quelques étranges spécimens du mini-zoo
(que c'est doux, un lama fraîchement tondu !)

animaux du parc des marais d isle a st quentinnous nous sommes embarqués sur une passerelle au décor bien agréable au travers du marais,

passerelle du marais d islecroisant au passage d'autres foulques, dont un ayant placé son nid de façon fort esthétique.

foulque au nidAyant flâné assez longtemps dans le calme de la verdure à peine troublé par les lointains flonflons du Carnaval qui nous parvenaient de temps à autre, celui-ci était déjà bien avancé quand nous avons rejoint le centre-ville.

Du coup nous avons coupé au court dans les rues de la ville pour aller l'attendre plus loin en avant sur son parcours, et même si certains cortèges avaient déjà fini leur tour nous en avons quand même vu pas mal.
Je m'attendais, vu le titre de la manifestation, à des gens costumés, mais en fait c'était une alternance de chars et/ou géants de différentes villes et de fanfares venues d'un peu partout.

defile des fetes du bouffon 2016Le soir, le restaurant de l'hôtel étant, dimanche soir oblige, fermé, nous avons déniché un petit restaurant asiatique où ma foi j'ai trouvé tout fort bon.

batterie chinoiseNous nous sommes cependant dépêchés de terminer le repas et de regagner la ville, le feu d'artifice étant annoncé pour 22h. Seulement, on l'a attendu plus d'une heure, alors qu'il ne faisait pas chaud (ça devait être le début de la retraite au flambeaux à cette heure-là, en fait). Je vous laisse imaginer l'humeur grognonne de Monsieur, qui de surcroît n'aime pas les feux d'artifices.

En plus, c'était certes sympathique mais pas aussi exceptionnel que ce qu'on pouvait attendre à l'écoute des habitants de la ville.

feu d artificeSeulement voilà... Sur le chemin du retour j'ai commencé à me sentir un peu patraque. Arrivée à l'hôtel, violentes douleurs à l'estomac. Et puis pas bien du tout, mal au ventre, couchée direct sans demander mon reste... Je n'ai pourtant pas dormi de la nuit, bien malade, ce qui ne m'arrive quasiment jamais.

Du coup, le lundi je n'étais pas super fraîche, bien que déjà un peu mieux, pour charrier des pierres. Heureusement que le monsieur et son fils étaient là et ont pu aider Sylvain à le faire, car j'ai été complétement inutile !

En plus, après avoir pris la direction de Marles, petit détour sur le chemin du retour pour visiter au passage le Musée des Temps Barbares et son parc de reconstitutions historiques, nous nous sommes aperçus

- que le site n'ouvrait que l'après-midi et

- qu'il n'y avait pas moyen de manger par là-bas le midi.

Tout était fermé dans les environs ! Par chance, ayant finalement décidé d'aller au MacDo le plus proche (vive les MacDo et leurs heures d'ouverture ultra-étendues !) qui n'était quand même pas tout près, nous avons croisé sur la route une friterie.

Ce fut donc des andouillette-frites que nous avons mangées avec un plaisir démultiplié par le fait que nous n'aurions pas à faire 40km supplémentaires pour nous restaurer avant de retourner au musée qui n'ouvrait qu'à 14h (du coup en fin de matinée, Sylvain a fait une petite promenade à pieds dans les environs pendant que je me reposais tant bien que mal, "allongée" entre les deux sièges avant, l'arrière étant occupé par les meulières).

Musée qui aurait pu être plus intéressant si les personnes en costume présentes sur place avaient échangé avec les visiteurs au lieu de boire et parler entre elles. Si à l'intérieur films et panneaux nous ont appris des choses, on s'est sentis un peu abandonnés avec notre papier sur un site qui l'avait l'air tout autant... D'autant plus que nous avons essuyé plusieurs épisodes pluvieux !

reconstitution merovingienne a marlesDans le jardin, qui sur le papier avait attisé ma curiosité, les herbes folles envahissaient tout et les plantes n'étaient même pas identifiées correctement ! Pour voir du persil et de la livèche, merci mais je n'ai pas besoin de quitter Somme-Vesle. ;-p

Voilà voilà. En gros, un week-end fort sympathique, malheureusement un peu terni par le fait que j'aie été malade et n'ai pas pu profiter au meilleur de ma forme de la dernière journée. Même si par chance j'ai été sur pieds assez rapidement pour ne pas trop souffrir de la route du retour.

Posté par lilou752 à 10:36 - Commentaires [3] - Permalien [#]


14 mai 2016

Avant de partir...

Aujourd'hui, on décolle pour un week-end de 3 jours. Enfin, quand je dis décoller, tout est relatif. On emprunte la 207 de Maman pour aller dans l'Aisne, plutôt. Tout est parti d'une annonce que j'avais passée sur Le Bon Coin. Disant que je cherchais des pierres meulières. Dans un rayon de 30km autour de Somme-Vesle. La dame de Saint Quentin qui m'a appelée ne devait pas savoir où se trouve Somme-Vesle, hihi. ;-p

Mais du coup, comme elle proposait de nous donner des pierres meulières, on a regardé pour savoir à quelle distance c'était. 2h30 sans autoroute, ça faisait un peu trop pour faire l'aller-retour sur la journée. Alors on s'est dit, "pourquoi pas en profiter pour se faire un petit week-end par là-bas, et découvrir le coin ?". Je m'étais renseignée avant de le proposer à Sylvain, il y avait l'air d'y avoir de quoi faire, d'autant plus que c'était le week-end de la "Fête du Bouffon". Et de plus, le week-end de la Pentecôte. Du coup, Sylvain a pris son lundi, et on a programmé une petite escapade en amoureux devant se terminer par la récupération des pierres lundi.

Voilà, voilà, vous connaissez toute l'histoire. Alors pendant que nous allons aller nous détendre, je vous laisse de quoi lire. ;-)

Et même de quoi regarder !

Comme par exemple, le cytise de la terrasse, bien dégagé désormais, qui feurit gentiment.

le cytise de la terrasseA l'arrière-plan, vous pouvez constater que mes semis se portent bien et sont désormais visibles de loin. ;-)

Un nouvel iris est sorti hier.

Encore un lilliput, Firestorm

iris firestormD'ailleurs tellement lilliput que j'ai bien failli passer à coté sans le voir ! :-o

La preuve : les boudins roses que vous voyez derrière la fleur sont mes doigts ! ;-D

Ah, et puis, Elise est sortie, aussi. Oui, moi. Mais pas que.

Lui aussi.

lewisia cotyledon eliseMais si, rappelez-vous, je vous en ai déjà parlé, du Lewisia Cotyledon (Lewisie du Siskiou, pour les intimes, c'est joli, non ?) qui porte le même prénom que moi ! Aussi joli que moi sur l'étiquette. :-)

Tiens, en parlant de ça... Vous saviez que "Elise" est un prénom mixte ? Je n'ai pas rencontré beaucoup d'homme portant ce prénom (de femmes non plus d'ailleurs, je n'en connais qu'une autre) mais ça existe.

A propos de sorties...

Il y a le rosier La Minuette dont le bouton se dévoile de plus en plus, également.

rosier la minuette en boutonEt cette aromatique, dont j'ai perdu le nom mais que je crois être de la sarriette, qui en plus de sentir bon est décorative.

sarriette ou pasAdmirez au passage la résurrection quasi miraculeuse de la mertensia maritima. Heureusement que l'hiver a été doux ! :-)

Derrière, les giroflées terminent leur floraison.

On passe à un tout autre sujet. Vous connaissez, ces séries de photos, souvent présentées en diaporamas, où l'on voit des tas de chats dans des positions et avec des expressions toutes plus incongrues les unes que les autres ?

Eh bien... J'en ai un à la maison !

Regardez-moi ça cette belle tête d'ahuri ! :-D

malo tete d ahuriBon, allez, je reconnais que ça ne le met pas vraiment en valeur, mon minou.

Alors je vous en mets une où il se présente sous un meilleur jour, pour compenser.

mon beau chat maloIl est quand même magnifique, la plupart du temps, mon tigre (lynx ?) de salon. ;-)

Je vous avais promis du lourd.

Si Elise en fleurs et Malo complétement "déglingué" ne vous ont pas suffit, j'ai encore quelque chose pour vous.

Une nouvelle curiosité dans mon jardin. (ouais, il se passe vraiment des trucs bizarres "A did'Laïo" ! ;-p)

A plusieurs reprises, avec des commandes Willemse, j'ai reçu en cadeau un lot de 5 rosiers. Très classiques. Il étaient sensés être rose, blanc, jaune, rouge, violet et orange.(oui, je sais, ça fait 6, mais souvenez-vous, il y avait différentes offres)

Je les ai donc plantés au bout de ma haie, du côté du hangar. Et comme ça fait déjà un bout de temps, ce sont les premiers à fleurir. Oui mais...

Regardez un peu ça !!!

rose chinensis viridifloraY'a comme un hic, là !

Je suis quasi certaine qu'il s'agit non pas d'un rosier classique, mais de la fameuse rose verte, la rare "Rosa chinensis viridiflora".
Elle lui ressemble comme deux gouttes d'eau !

Et je n'en ai jamais acheté.

Donc, en théorie, je ne suis pas sensée en avoir dans mon jardin. (N'est-ce pas ?)

En même temps, ça m'amuse bien, et je préfère ça à un rosier quelconque, sans nom.

Même si elle est plus curieuse que jolie.

Au moins celle-là, on ne la croise pas à tous les coins de rues jardins !

Etonnant, non ?

Si vous êtes curieux, ce site en dit un peu plus sur cette surprenant rose verte si particulière.

Alors, c'est pas épatant ça, comme histoire ?

Posté par lilou752 à 07:23 - Commentaires [3] - Permalien [#]

13 mai 2016

J'espère que vous avez du temps devant vous...

Parce que si, débordée de travail ou rebutée par la pluie je ne sors pas trop au jardin en ce moment, ça ne l'empêche pas lui, de se développper. Bien au contraire. Du coup, j'ai tout plein de choses à vous montrer !

(j'espère au moins que ça intéresse quelqu'un, tout ça... Visiteurs timides, n'hésitez pas à me laisser un petit commentaire, que je sache que vous êtes passés par ici !)

Et si on commençait par une nouvelle bizarrerie ?

Encore un truc étrange avec mes tulipes.

Alors que l'une d'elles a un pétale de la couleur d'une feuille (pas en photo ici), cette autre là a une feuille qui se prend pour un pétale !!!

tulipe bizarreOn va rester dans les tulipes.

La tulipe grenat du massif côté sud n'est pas gênée du tout d'être la seule représentante de sa couleur, et elle s'épanouit largement :

tulipe perroquet grenatLes tulipes, en théorie des Blue Parrot (je me méfie maintenant) qui se faisaient désirer sur le côté gauche du bassin de devant sont enfin sorties. Il se trouve qu'elles sont plus petites que celles qui ont fleuri avant, mais ont quasiment la même couleur !!!

tulipes blue parrot au bord du bassinLe plus étrange, c'est que celles sur le massif côté sud, délavées par la pluie, sont maintenant plus "bleues" qu'elles et ressemblent d'avantage à la "Blue Parrot" des catalogues !

tulipes ressemblant fortement aux blue parrotCela ne me surprendrait pas qu'elles en soient aussi, d'ailleurs.
Mais j'aurais peut-être mieux fait de commencer par le commencement... Ou plutôt le début de la journée.

Regardez comme la campagne était jolie ce matin

petit bout de campagne partagebaignée de brume

brume sur la vesleet de roséerosier en roseeNe les trouvez-vous pas féériques, ces coeurs de Marie auxquels sont suspendues de délicates perles scintillant dans le soleil du matin,

coeurs de marie bien alignesressortant sur un fond baigné de lumière...

coeurs de marie dans la rosee du matinet cette alchémille aux feuilles perlées de gouttes ?

alchemille et gouttes de pluieVous qui frissonez à l'évocation d'une arachnide, admirez la finesse de cette délicate toile garnie de diamants éphémère sur fond de berbéris pourpre :

berberisJe suis d'humeur poétique, moi, aujourd'hui ! ;-D

Vous aurez remarqué au passage que notre berbéris à nous aussi fait des fleurs jaunes. Chouette, je n'aurais pas à me casser la tête pour savoir comment bouturer celui d'à-côté ! ;-)

Ne soyez pas intimidés par mon envolée lyrique, ne partez pas tout de suite, ce n'est pas fini !

Mais je vais redevenir plus modérée pour la suite du post.

En commençant tout d'abord par répondre très sérieusement à une question qui m'a été posée par une visiteuse, qui se reconnaîtra.

Alors, non, les fleurs de l'angélique ne se colorent pas plus que ça.

angelique en fleursElles restent vertes. Mais délicatement parfumées. D'ailleurs, les insectes ne s'y trompent pas, ça bourdonne là-dedans !

Et ça n'empêche pas la plante d'être tout à fait majestueuse, d'autant plus que ses tiges bien rouges contrastent avec le vert clair de ses inflorescences.

En faisant le tour du jardin, je n'ai pu m'empêcher de constater qu'avec les pluies des derniers jours le chou Daubenton (chou perpétuel dont on coupe les feuilles que l'on veut manger et qui repousse de plus belle) était devenu vraiment envahissant.

Tellement qu'il menace même d'engloutir un sedum et le delosperma jewel of desert qui est désormais à son pied

delosperma sous le chouIl va vraiment falloir qu'on le mange, celui-là ! :-D

Elles ont également bien profité aux plantes qui poussent spontanément sous les arbres de devant, ce qui fait que ce petit sous-bois ressemble maintenant plus à une "jungle", terme que plusieurs des enfants passés par ici auparavant ont d'ailleurs employé pour décrire cette partie du terrain, hihi.

jungle de sous-boisLe géranium et ses voisins du massif devant se sont aussi démultipliés en quelques jours, et ont presque noyé le paon décoratif !

le devant de la maison(et le rosier Grand Nord, qu'il faut que je pense à dégager, comme je l'ai fait en passant pour Purple Lodge, non loin de là)

degagement du rosierIl est amusant, d'ailleurs, ce paon. Vous ne trouvez pas qu'on dirait qu'il regarde la fleur derrière lui ?

paon noye sous la vegetation (2)Encore une fois, c'est une malice de la Nature, je n'y suis pour rien !

Tiens, d'ailleurs, à propos de choses étranges, il va falloir qu'on m'explique.

Quel intérêt pour un arbuste, comme notre pivoine par exemple, de faire des fleurs si lourdes qu'il n'est même pas capable de les supporter ?!!

Elles sont jolies cela dit, mais un peu trop opulentes à mon goût. En plus l'an dernier j'ai pu tuteurer les fleurs car il n'y en avait que quelques-uns, mais là le plant s'est etoffé et c'est quasi impossible. :-/

Alors les grosses têtes pendouillent lamentablement au bout de leurs tiges trop frêles.

pivoines trop lourdesQuel gâchis !

Bon, allez, ce post est suffisament long. Je vous garde quelques images pour demain. ;-)

Et je vous promets du lourd. Alors, à très vite !

Posté par lilou752 à 17:46 - Commentaires [3] - Permalien [#]

10 mai 2016

Encore des tulipes

Eh oui, de nouvelles demoiselles sont apparues.

Il s'agit des tulipes Van Gogh.

tulipes van gogh en melangeC'était un paquet de "mélange". J'en ai eu de deux sortes, sympas toutes les deux, mais pas de bol, les trois prune foncé se retrouvent côte-à-côte, il va falloir que je remédie à cela.

Non loin de là se trouve un ensemble que je vous ai déjà montré il y a quelques temps mais à l'époque toutes n'étaient pas encore sorties.

massif de tulipes devantJe le trouve un peu tristounet. Je pense que pour l'année prochaine je rajouterai des tulipes roses pour un côté un peu plus pimpant. Il faut juste que cette fois je prête attention à la taille, à la précocité, etc. ;-p

Il n'y a pas que les tulipes qui colorent le jardin en ce moment.

Le rhododendron tout récemment planté sur le haricot de bruyère a tellement apprécié son nouvel emplacement qu'il est déjà en fleurs, hihi !

rhododendron marcel mesnard ouvrant ses boutonsPar contre, si sur l'étiquette il prétendait être rose fuchsia, en réalité il est d'un magnifique violet profond. Tant mieux ! ;-p

Il se détache ici sur fond de clochettes de pierris blanc. Les deux étaient en promo au chapiteau de Leclerc, c'est pourquoi ils se sont retrouvés à Somme-Vesle.

Dans les mêmes tons, une jolie "mauvaise herbe".

jolie fleur sauvageDommage qu'elle soit si envahissante, je l'aurais volontiers accueillie dans mon jardin, même si je ne sais pas ce que c'est...?

Plus bleue, c'est l'éphémère de Virginie qui dévoile sa première paire de fleurs.

Tradescantia Sweet Kate - ephemere de virginieElles ressortent vraiment bien sur son feuillage jaune (non, non, ma plante n'est pas malade, c'est sa couleur !).

En orange, c'est le cytise La Coquette qui ose déployer une fleur.

premiere fleur du cytise la coquetteLes autres suivront bientôt, d'après ce qu'on peut voir...

Il n'est pas tout à fait de la couleur que l'on peut voir sur le site de Promesse de Fleurs où je l'ai commandé, mais il est joli quand même. ;-)

En violet, ou plutôt fuchsia très sombre, c'est ma clématite Nubia Boulevard, en provenance directe de la pépinière de Saint Memmie, qui s'exprime.

clematite nubia boulevard ne grimpant pas
Sauf qu'à faire des fleurs, elle a oublié de grimper !!! Son but Mon but pour elle, c'était quand même de venir enlacer le tronc dénudé du prunus ! :-/

Dans différents dégradés de verts, enfin, on a

la vigne vierge qui s'élance à l'assaut de la façade,

la vigne reprend viel'euphorbe Black Pearl qui fleurit discrètement,

euphorbe fleuriela plante au feuillage panaché que je suppose être un aucuba qui prend ses aises depuis que j'ai coupé ce qui la gênait autour d'elle,

aucuba ou pasles euphorbes epurge (euphorbia lathyris), aussi appelées euphorbes anti-taupes ou des jardins, tout simplement, qui se sentent drôlement bien là, on dirait,

anti-taupesune plante aux grandes feuilles vertes sorties de terre il n'y a pas longtemps, à la façon des hostas, que je n'ai pas encore identifiée,

grandes feuilles non identifieesle sureau, que j'ai moi-même dégagé du thuya où il s'était empêtré, avant même de savoir que ç'en était un, et qui avec ses voisins forme une niche au-dessus de mon oiseau décoratif,

sureau emergeant du thuyaet les bébés radis qui poussent !!!

bebes radis

 

 

Posté par lilou752 à 17:06 - Commentaires [2] - Permalien [#]

09 mai 2016

Flâneries

Pas de jardinage aujourd'hui, mais cela ne m'a pas empêchée d'aller faire ma petite sortie quotidienne... Quel plaisir que de pouvoir le matin avant de se mettre au travail aller faire un petit tour de maison pour prendre l'air et observer l'avancement de la végétation ! :-) Même la bruine ne m'arrête plus maintenant, hihi.

Du coup j'ai pu découvrir une gourmande endormie (?) dans une tulipe Yokohama,

gourmande dans les tulipes yokohamaet un nouvel iris ouvert, Protocol,

iris protocolclassé en intermédiaire mais qui a quasiment la même taille que les Lilliput fleuris récemment.

Je vous ai aussi pris une photo "de groupe" des fleurs actuellement présentes devant la maison.

Voici ce qu'on voit en ce moment par la fenêtre du salon quand on s'en approche :

vue de la fenetre

Posté par lilou752 à 16:47 - Commentaires [2] - Permalien [#]


08 mai 2016

Premiers iris

ça  y est ! Enfin ! Les premiers iris de ma bordure cailloux/pelouse ont daigné se montrer ! (les minis plantés déjà en fleurs il y a plusieurs semaines ne comptent pas)

Les premiers à oser pointer leurs jolies têtes sont

Chanted

iris chantedet Making Eyes,

iris making eyestous deux des lilliputs.

C'est vrai, les photos sont un peu tristes, mais il pleut pas mal en ce moment.

Trop petits pour que je m'amuse à aller les renifler. Mais je suis contente, ces deux-là ressemblent à ce que j'en attendais.

Au fur et à mesure de leur apparition, je prendrai des photos de mes iris, et de mes rosiers, et je les regrouperai dans un album dans la colonne de droite de ce blog, ça sera plus facile pour s'y retrouver... Et sait-on jamais, d'ici quelques années quand ils seront assez grands pour être partagés cela pourra servir !

Je sais qu'à titre personnel, avant d'acheter des iris par correspondance, j'ai regardé dans Google Image pour les voir sur les blogs des gens, voir ce qu'ils donnaient "en vrai", me faire une idée plus juste de leurs couleurs qu'avec les photos "commerciales". Donc je me dis que j'apporte à mon tour ma petite pierre à cet édifice informatif, et que peut-être quelqu'un sera un jour content de trouver là des photos se rapprochant le plus possible de la réalité.

Pour ce qui est du jardinage aujourd'hui, j'ai continué à désherber le Triangle pendant que Sylvain poursuivait son oeuvre au potager.

J'ai aussi mis en vasque un cosmos chocolat entouré d'étoiles de Bethleem. Ceux qui ont traîné sur le site Promesse de Fleur ces derniers temps sauront pourquoi, hihi. (pour les autres : ces plantes faisaient partie de super promos absolument immanquables !)

Avant de refermer ce post, je vous fais faire un petit tour des nouveautés du jour ?

Suivez-moi (autrement dit, continuez à lire) si ça vous dit !

Au verger, les pommiers sont en fleurs.

pommier en fleursDe mémoire, celui-là doit être "Reine des reinettes".

Si pour les poires je crois que c'est mort cette année, les fleurs ayant il me semble gelé, on a peut-être encore une chance de goûter à une ou deux pommes du jardin, qui sait...?

Pas tout à fait chez nous, sur le chemin en friche, celui qui est sensé être détruit pour devenir une "route", mais où je passe quotidiennement puisqu'il sépare le Triangle du reste de notre terrain, de beaux berbéris prennent leurs aises.

C'est joli, non, ces fleurs jaunes qui tranchent sur le pourpre du feuillage ?

berberis pourpre en fleurs(à l'assaut duquel d'ailleurs partent des mauvaises herbes, mais on s'en fiche c'est pas chez nous !)

Etonnament, il n'y en a qu'un de la série qui soit en fleurs. Peut-être une histoire de plants mâles et femelles ?..

L'aronia viking lui aussi est en fleurs.

aronia en fleursPour l'instant sur le Triangle, c'est l'un des arbustes qui viendra former la haie "libre" nous séparant de la fameuse future "route".

Normalement, son attrait réside surtout dans ses baies qui régalent les oiseaux, mais je trouve ses fleurs plutôt jolies aussi. La fourmi qui est dessus ne dira sûrement pas le contraire.

Les cassissiers aussi fleurissent :

cassissier en fleursSi les grappes de fruits sont aussi généreuses que celles de fleurs, on va se régaler cet été, hihi ! ;-p

Last but not least (que ma prof d'anglais traduisait par "le dernier, mais pas des moindres"), le Mazus Miquelii fleurit aussi. De petites fleurs pour le moment, comparées à celles du plant que j'ai pu observer chez Jardiland, mais absolument ravissantes.

De vrais petits bijoux qui valent la peine que l'on se penche pour les admirer !

mazus miquelii en fleurs

Posté par lilou752 à 19:24 - Commentaires [3] - Permalien [#]

07 mai 2016

Que ça pousse vite !

Les mauvaises herbes ! :-(

Comme elles menaçaient d'étouffer les jeunes plantes toujours en "jauge améliorée" sur le Triangle, j'ai fait un peu -beaucoup- de ménage par là aujourd'hui.

Pendant que Sylvain s'occupait de continuer à préparer le potager pour que je puisse nous y faire pousser de bons petits légumes. ;-)

jardin beche par sylvain
J'ai bien essayé de manier la grelinette, mais je n'ai pas assez de force pour ça. Et lui va bien plus vite !

C'en est d'ailleurs déprimant. Quand je passe une demi-heure à creuser péniblement un trou à la bêche, lui fait ça les doigts dans le nez en deux coups de pieds ! :-o

(Je vous laisse imaginer la scène, hihi)

M'enfin bon, la plupart du temps il faut quand même que je me débrouille toute seule, alors ça avance à mon rythme et puis c'est tout.

J'avance quand même.

La preuve : les arbustes de terre de bruyères sont enfin plantés sur le petit bout de terrain qui leur a été dévolu.

plantations sur le haricotAu milieu de tous ces efforts, quelques petites pauses s'imposaient, pour découvrir avec plaisir

que ça y est, enfin, les premières clochettes de muguet apparaissent (celles du brin offert par Marguerite Rose, d'ailleurs),

muguet de marguerite rose fleurissantque les bourgeons de pivoine dévoilent chaque jour un peu plus leur contenu encore retenu prisonnier,

pivoine s ouvrantque les tulipes Yokohama éclosent enfin sur le massif du robinet

tulipe yokohama(elles attendaient peut-être que les autres soient parties, hihi),

et que l'un des géraniums bleus doubles nous offre une première fleur.

premiere fleur d un des geraniums bleusLes ancolies aussi commencent à fleurir. Les roses doubles sur le Triangle où elles sont en transit en attendant d'être transplantées à leur emplacement définitif (le massif côté sud peut-être ?), et la blanche et la rouge sur le tour du Dôme.

ancolies en fleurs

Posté par lilou752 à 21:10 - Commentaires [3] - Permalien [#]

05 mai 2016

La Nature s'amuse

Dame Nature aime plaisanter.

Regardez un peu ça !

volatile gourmandJe vous assure que ce n'est pas moi qui ai placé le lilas dans le bec de l'oiseau ! C'est rigolo, on a l'impression qu'il picore la grappe, non ?

Et là :

tulipe froufroutanteCes tulipes mauve qui froufroutent sur le massif côté Sud. Si je ne les avais pas plantées près du bassin devant, je jurerais que ce sont mes tulipes perroquet Blue Parrot qui apparaissent ! :-o

D'ailleurs, sur ce même massif il y en a une autre, solitaire, bien jolie mais qui détonne complétement avec le reste.

tulipe presque noireC'est à se demander comment elle est arrivée là.

Je suis pourtant bien sûre de n'avoir pas planté de "tulipes en mélange", que des variétés clairement identifiées, même si j'ai bêtement oublié de noter ce que c'était le jour où j'ai mis les bulbes en terre...

ça y est, les tulipes Passionale ont enfin rejoint leurs petites copines blanches et violettes sur le massif côté sud. Elles y seront plus à leur place que sur le massif "blanc-rose-jaune" tout de même.

Mais assez parlé de ces demoiselles !

Le lilas le genêt et le cytise aussi, en fleurs en même temps devant la maison, méritent d'être admirés.

cytise genet et lilas en fleursIls apportent enfin un peu de couleurs (et de senteur pour le premier) à hauteur d'yeux (et de nez !), voire plus...

Mais les prendre en photo dans leur ensemble ne rend rien, dommage. Donc vous n'aurez droit qu'à ces quelques zooms sur les fleurs de chacun. ;-p

En parlant de fleurs...

ça y est, le fruitier (?) mystère sur le Triangle expose enfin les siennes au grand jour.

fruitier mystereAlors, les connaisseurs, de quoi s'agit-il à votre avis ?

Enfin, devant le petit banc installé au bord du bassin devant la maison, voire même SOUS celui-ci,

les touffes de scilles bleues et mauve sont pleinement épanouies.

scilles d espagne peut-etreVu qu'elles étaient là avant nous, je parierais pour des scilles d'Espagne, mais rien de sûr...

Pas grave. Je me contente de les trouver jolies. ;-)

Et je prépare les prochaines floraisons. En plantant côté Nord un epimedium ("fleur des elfes"), une pulmonaire (j'ai choisi "rasperry splash" qui porte en même temps des fleurs roses, mauves et bleues se détachant sur un joli feuillage panaché décoratif même quand elles ne sont plus là), une grande astrance et une "goutte d'or" pour apporter un peu de lumière dans ce coin sombre.

Tant que j'étais à jouer aux chaises musicales avec les tulipes, j'en ai aussi profité pour déplacer du Triangle au massif du robinet les corbeilles d'argent (iberis sempervirens) qui viendront compléter celles de la bordure déjà en place. Il y en avait justement deux qui faisaient grise mine, ça tombait à pic !

Enfin, par pur intéressement, j'ai aussi semé des radis de 18 jours dans la couche. Le temps que les semis d'aubergines et de poivrons soient prêts à y être installés, on les aura mangés, je pense...

Posté par lilou752 à 15:30 - Commentaires [2] - Permalien [#]

04 mai 2016

Peu de photos aujourd'hui

Et pourtant, que de boulot !

Nous avons bien galéré tous les deux pour mettre enfin en place le toit de la gloriette.

gloriette monteeMais ça y est, ouf, c'est bon ! (euh, enfin, ça ira comme ça, va-t-on dire...)

Vous remarquerez qu'avant même que je ne prenne la photo, les pochtrons que nous sommes avaient déjà installé l'apéro, hihi. ;-p

On a aussi fini de préparer le haricot de terre de bruyère.

haricot de bruyereReste à y installer les heureux élus...

Sur le massif de la gloriette, j'ai déplacé le rosier Manou Meilland qui attendait tranquillement sur le Triangle que sa place soit prête, et planté cheveux d'ange, acanthe mollis, cerfeuil noir et tradescantia (plus connue sous le nom d'"éphémère de Virginie").

Sur le massif côté sud, ce sont une giroflée violette et un bulbe de lis trompette blanc rayé de rose qui sont venus rejoindre les plantes déjà en place.

Dans la vasque à l'oiseau sur la souche du massif devant la maison, j'ai ajouté quelques calibrachoas et pétunias en mini mottes de chez Promesse de Fleurs. J'espère qu'ils se développeront vigoureusement car pour l'instant ils sont tout petits, et pas fleuris du tout.

J'ai refait un bouquet avec les têtes de fleurs coupées ou cassées, histoire d'en profiter plutôt que de les jeter.

bouquet de sauvetage En parlant de bouquet...

Je vous donne le résultat de ma petite devinette ?

Allez, en image, voici la composition de mon autre bouquet :

composition du deuxieme bouquet mystereJe précise que la rose et le narcisse également ne sont là que par souci de récupération, puisque j'avais coupée la première qui commençait à sérieusement défleurir, et cassé le second (c'est fou ce que c'est fragiles, ces machins là !)... Mais ils ne rendent pas si mal finalement.

Merci à Marguerite Rose qui est encore une fois la seule et unique participante. ;-p

Elle n'était pas si loin de la vérité en plus !

Donc, Marguerire Rose, si vous voulez des euphorbes ou même des Sceaux de Salomon, faites-moi signe ! :-)

Posté par lilou752 à 21:15 - Commentaires [4] - Permalien [#]

03 mai 2016

Malo a encore frappé !

Ou plutôt, posé son gros popotin poilu là où il ne fallait pas.

Directement sur mes semis, cette fois ! :-/

semis ecrases par popotin poiluJ'espère qu'au moins quelques-uns des jeunes plants maltraités vont réussir à s'en remettre.

Et Monsieur Minou, tranquille, me fait les yeux doux.

Impossible de résister à sa petite gueule d'amour, regardez-moi ça :

chat majesteA part ça, côté jardin j'ai planté sur le massif côté Sud l'anémone Annebelle, les campanules Elisabeth apportées par Marguerite Rose, ainsi que ses trois anémones du Japon sur le tour de la piscine.

nouvelles plantations et tulipes cote sudSur le massif de l'escalier, c'est un gazania jaune qui vient rapporter un peu de couleur après la fanaison des tulipes, et au fond du terrain un groseiller blanc et une baie de Goji sont venus rejoindre les autres petits fruitiers.

J'ai aussi mis en terre les derniers ajugas qui venaient de Fagnières,

dans les bacs sur la terrrasse,

ajugas dans bacsentre les saponaires qui ont daigné reprendre, pour combler les trous,

mais aussi près de la gloriette, et côté Nord.

plantation d ajugas cote nord et a la glorietteTiens, d'ailleurs par là il y a une hellébore tout juste en fleur, elle a pris du retard celle-là !

Encore une qui ne ressemble pas à ce qu'elle devrait. J'ai acheté chez Bricomarché une rose de Noël "spotted hybrid", blanche simple picotée de grenat à l'intérieur.

Et voici ce qui est sorti :

hellebore orientale red spotted hybrid normalementune double, totalement blanche !

Snif. Je suis maudite.

Les autres, celles qui sont sorties dans les délais réglementaires,

sont en graines désormais :

hellebore christmas carol en grainesDans le verger, le pommier Red Love Era a fait UNE fleur.

fleurs en bas du pommier redlove eraJe me demande d'ailleurs si c'est bien lui, ou son porte-greffe, car elle me paraît bien basse...

Pour ce qui est des tulipes, Apeldoorn et Cape Town sont enfin en fleurs en même temps,

tulipes appeldoorn et cape town devantmais plus pour longtemps car les premières montrent déjà des signes de fatigue.

Et sur le massif du robinet, les tulipes Passionale pointent leurs têtes en direction du massif du côté sud, où elles seront prochainement déplacées.

Les curieuses !!!

curieuses tulipes

Posté par lilou752 à 22:58 - Commentaires [2] - Permalien [#]